Le journal du Lyonnais-Dauphiné
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» La Gazette Lyonnaise-Dauphinoise du 25 juillet 1464
Mar 26 Juil - 16:36 par Arwel

» La Gazette Dauphinoise du 22 février 1457 Nouvelle charte graphique
Jeu 14 Juil - 22:43 par Arwel

» Arrivée De Keyne De Troie
Jeu 26 Aoû - 17:24 par Arwel

» Arrivée de xyphos
Jeu 18 Juin - 12:14 par xyphos

» La Gazette Dauphinoise du 22 février 1457
Dim 22 Fév - 17:20 par Arwel

» Arrivée de kevin4310
Sam 24 Jan - 14:09 par Arwel

» Arrivée de Guilin
Mer 21 Jan - 19:00 par Guilin

» Gazette Dauphinoise du 17 janvier 1457
Dim 18 Jan - 4:11 par Arwel

» Selrach arrive !
Dim 28 Déc - 10:18 par Selrach


Partagez | 
 

 Dié - 11 septembre 1455

Aller en bas 
AuteurMessage
Casmir
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin Nombre de messages : 50
Age : 32
Ville : Dié
Métiers : Bléiculteur, Charpentier
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Dié - 11 septembre 1455   Ven 3 Aoû - 17:30


11 septembre 1455


Edito

Cheres dioises, chers diois
C'est avec retard que nous vous faisons parvenir cette dernière édition dioise de la Gazette Dauphinoise...
Mais n'en soyez pas attristés, c'est pour mieux revenir avec une édition Dauphinoise qui vous fera part de toutes les nouvelles du Duché!

Bonne lecture de cette ultime édition dioise et à bientôt pour une édition dauphinoise !


Sommaire



Politique

Elections municipales de août 1455
Programmes des candidats
Interview
Composition du conseil municipal

Etat Civil
Décés
Naissances


Fait-Divers
En direct des tavernes dioises


Religion
L'amour Chrétien

_________________

Gazette Dauphinoise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=casmir
Princesse_lotus
Conseillère
Conseillère
avatar

Nombre de messages : 62
Ville : Dié
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Dié - 11 septembre 1455   Mar 4 Sep - 23:28

Politique


Elections municipales de août 1455

Nous avons encore eu droit à une campagne mouvementée et particulièrement agressive...
Nous pouvons aussi déplorer le fait qu'elle ait surtout tourné autour des candidats plus que sur leur programme...
Les réactions violentes de certains diois envers Messire Tandark ne sont sans doute pas étrangères à ces dérapages.
Espérons plus de sérénité pour la prochaine campagne et un véritable débat d'idées plutôt qu'un réglement de compte entre candidats.

Finalement les diois ont votés majoritairement pour Messire Kernos à la tête de lamairie.


Programmes des candidats


Programme de Kernos

Dioises, Diois,

Bonjour à vous tous, j’ai le plaisir de vous informer que je me présente aux élections municipales de notre belle ville qui auront lieu en août. Tout d’abord, pour ceux qui ne me connaissent pas encore voici un résumé bref de mon parcourt. Je suis arrivé en mars 1455 à Dié où je suis devenu berger dans un premier temps, puis cultivateur de blé il y a quelques mois. Soucieux de la sécurité et du bien être de notre ville et de notre duché, je me suis engagé dans la Milice du Dauphiné (actuellement Les Compagnies Nobiliaires) puis dans l’ost ducale où j’assume les fonctions d’Archer et de Fourrier. Je me suis engagé dans la politique afin de servir au mieux les intérêts de Dié, Conseiller Municipal depuis Juin, je suis responsable de la filière des éleveurs de moutons, et depuis Juillet, je suis également responsable du Verger de notre ville.

Mon objectif est simple : assurer la prospérité de Dié et tenter d’en faire une ville incontournable dans le duché. Pour cela, je vous propose mon programme basé sur deux points principaux, l’Economie et la Communication.

• ÉCONOMIE
- Maintenir les actions actuelles de la mairie qui ont prouvé leur efficacité et leur utilité pour la ville et ses habitants : employeurs méritants, aide aux étudiants et plan laine.
- Continuer les échanges inter villes pour permettre à Dié de se ravitailler en denrées introuvables localement (bois, poissons) et exporter les produits en surplus.
- Maintenir des bonnes relations avec le Commissaire au Commerce pour entretenir les liens commerciaux avec le commerce ducal.
- Réfléchir aux moyens de résoudre les problèmes de surproduction et de sous-productions : organiser une réunion par filières présider par les conseillers des filières où tous les acteurs économiques pourront donner leur avis afin d’aboutir à la création d’un cahier des doléances transmis au maire.
- Encourager les embauches à 18 écus pour donner plus de chance aux vagabonds de trouver un emploi à 16 écus.
- Encourager les producteurs de légumes et les cueilleurs du verger de consommer leur production au lieu de la vendre, sauf en cas de rachat de la mairie qui préviendra au préalable la population.
- Maintient de l’aide aux vagabonds.

• COMMUNICATION
- Refonte et utilisation plus active du message du maire afin de mieux informer la population sur la vie municipale et ducale.
- Mise en place d’un bureau des voyageurs pour permettre à tous les Diois et les étrangers souhaitant partir en voyage de trouver des compagnons de routes et ainsi de voyager en toute tranquillité. Il permettra aussi aux gens de passage de donner leur avis sur la ville.
- Utilisation plus active de la halle par le conseil municipal : le bureau du maire comme lien entre la mairie et les habitants, création d’un bureau des filières pour poser vos questions aux conseillers et se tenir informé de la situation de chaque filière.
- Utilisation régulière de la lettre du maire à chaque prise de décision importante du conseil en lien avec une annonce sur la halle.

Sachez qu’au-delà de l’économie et la communication, je privilégie aussi le contact direct avec la vie quotidienne (courriers,discutions en taverne,…) mais surtout l’animation pour faire de Dié une ville où l’on s’amuse et où l’on peut se détendre, et ce grâce à notre Comité des Fêtes.

J’espère vous avoir convaincu et si c’est le cas, n’hésitez pas : VOTEZ POUR MOI !!!



Programme de Tandark

Mouahahaha! Le vil Tandark est de retour pour vous jouer un mauvais tour, et faire sombrer la jolie et joviale ville de Dié dans l'anarchie et le chaaaaaos!!

Mon programme? Vous le connaissez déjà, c'est la Mal: instaurer une véritable économie de marché, donner les pleins pouvoirs aux plus nantis, et exploiter les gueux jusqu'à la moelle! Gloire au pognon!
De manière moins formelle et plus détaillée, voila ce que ça donne:

1/ Remise en cause du système des deux grilles des prix

> une unique grille de prix CONSEILLES, plus de poursuite en cas de dépassement des prix: le marché peut se réguler lui-même par la loi de l'offre et de la demande, et cela evite des situations absurdes comme par ex le blé et la pain qui ont un prix max légal, alors que le prix de la farine n'est pas limité... Et que les prix ne s'envolent pas pour autant! (idem avec la viande et les carcasses)
> une grille des prix FLEXIBLE, et ajustable par décret par chaque municipalité en fonction de l'état de son marché de façon à permettre à la grille de coller au plus près au besoin de chaque marché. Dans l'état actuel, il est totalement stupide de voulir fixer les mêmes limites de prix pour du poisson et des fruits dans des villes comme Valence ou Montélimar. En outre, depuis son instauration, la grille des prix n'a JAMAIS évolué: les prix sont FIXES PAR LA LOIS, ce qui est totalement scandaleux et anti-économique!
Comment? Le Duché risque de râler? Qu'il râle, j'en serai fort aise!


2/ Remise en cause de la grille des salaires

> Premièrement, ça permettra au Duché d'être en accord avec ses propres lois en proposant un RMI à 5 écus, ce qui est violation manifeste de l'article R2-D2 de mes roupignoles tel qu'il est défini dans le corpus de la cage dorée qui nous sert de Duché
> Remise en cause du système qui privilégie systématiquement les plus charismatiques: la suppression de la grille permettra à tout le monde de trouver un emploi à toute heure. Mieux vaut travailler à 12 écus que d'aller travailler à 5 écus en fin de journée après n'avoir pas réussi à se faire embaucher à 16.
> Le système des grilles est fondamentalement injuste: depuis quand un vagabond, un immonde gueux puant, qui vit dans un cabanon crasseuxet n'a même pas le droit de vote peut-il prétendre au même salaire qu'un paysan voire qu'un artisan solidement établi et reconnu de tous? Avez-vous déjà vu un exemple de société où les plus démunis étaient assistés de la sorte? Pourquoi ne pas leur verser directement 90 écus, qu'ils puissent passer niv 1 dans ce cas!? Il faut rémunérer les gens en fonction de leurs compétences. Et ça ne sera certainement pas avec une grille à 2 niveaux, mais au moins à 5 ou 6. Autant la supprimer donc.
> Les abus sont limités par le fait que la mine et le le verger garantissent toujours un revenu équivalent à 16 écus: celui qui voudrait embaucher à 12 écus pour 20 de carac ne trouvera certainement pas d'employé. Encore une fois, l'offre et la demande réguleront le marché de l'emploi.
> Et surtout, lutte contre la surproduction:
- ce système de grille des salaires imposées est RESPONSABLE de la surproduction qui gangrène notre marché. En effet, à cause d'elle, le seul moyen d'être le plus rentable possible consiste à engager à 19 points de carac et 22 écus pour produire le maximum. Si on pouvait jouer sur les salaires pour atteindre cet objectif de rentabilité (en embauchant à 17 ou 18 écus pour 10 de carac par ex), nul doute que les paysans seraient amenés à produire moins en allant chercher le profil là où il se trouve.
- la suppression de la grille des salaires va évidemment rallonger de quelques jours la durée du passage au niveau 1 des vagabonds, et donc augmenter leur nombre (les vagabonds ne peuvent voyager et sont donc condamnés à rester ici). Or les vagabonds consomment et ne produisent pas. Augmenter leur nombre est donc tout bénef pour le village: de la main d'oeuvre pas chère + des consommateurs parfaits...

Accessoirement, le fait de supprimer ces 2 grilles évitera à nos honnêtes concitoyens d'aller engraisser le Duché via les amendes et procès... Notre argent restera chez nous, dans nos poches, enfin dans celles des plus riches évidemment. De toutes façons les pauvres sont cul nul, et n'ont donc pas de poches!

3/ Instauration de 2 observatoires du marché

Le but de ces changements est de permettre une plus grande flexibilité et une plus grande réactivité des municipalités face aux problèmes du marché, au lieu de se reposer entièrement sur des grilles gravées dans le marbre.

> 1 observatoire des prix du marché: pointage régulier des prix moyens pour chaque marchandise afin de détecter les tendances au plus tôt et de pouvoir réagir au plus tôt, en prenant des décisions totalement totalitaires et anti-démocratiques comme l'interdiction pure et simple de vendre telle ou telle marchandise jusqu'à nouvel ordre. Comme maintenant en fait, mais en plus viril!
> 1 observatoire des salaires moyens: pointage régulier des salaires moyens à l'embauche, afin de détecter leur évolution et de pouvoir vous confirmer que votre niveau de vie est bien en train de s'effondrer et que vous sombrez dans la précarité.


4/ Constitution d'un Conseil municipal rapproché et cohérent pour une plus grande efficacité

Au lieu d'avoir 25 conseillers avec chacun des prérogatives limitées et qui au final ne font rien si ce n'est du copier-coller du Guide des RR, le Conseil se réduira à moi, ainsi qu'à une poignée de gens qui m'auront suffisamment léché le postérieur!

Voila, tout est dit, votez pour ouam!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=princesse_l
Princesse_lotus
Conseillère
Conseillère
avatar

Nombre de messages : 62
Ville : Dié
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Dié - 11 septembre 1455   Mar 4 Sep - 23:32

Interviews

Par Arkonns et Princesse_Lotus

Kernos est élu Maire de Die le 17 aout 1455


1. Kernos : 65.6%
2. Tandark : 26.2%
3. Ineth : 8.2%


Interview du maire, Kernos

L : Vous étiez un citoyen bien impliqué dans diverses activités au niveau de Die, tant à la mairie, qu'à l'Ost. Qu'est-ce qui vous à incité à vous présenter au poste de maire ?
K : Et bien, je peux dire que c’est mon implication dans la vie locale qui m’a incité à me présenter. J’ai voulu faire d’avantage pour ma ville, mais aussi pour mon duché, et la politique est justement un des moyens les plus efficaces pour faire entendre aussi bien mes idées que les aspirations de notre ville et de ses habitants. L’idée me trottait déjà en tête depuis quelques mois, si je ne l’ai pas fait avant c’est par manque temps et d’expérience, mais quand Espoire a annoncé qu’elle ne se représenterait pas, j’y ai vu une opportunité et je l’ai prise. De plus, beaucoup de gens m’ont incité à me présenter en me témoignant leur confiance et leur soutien, alors je me suis finalement laissé tenter.

L : Pour votre première participation vous avez recueilli 65,6 % des voix des électeurs. Vous attendiez-vous à un tel succès et à quoi l'attribuez-vous ?
K : On ne peut pas prévoir à l’avance ce qui va se passer, et aux vues des dernières élections, je ne m’attendais pas à faire autant… Remarquez, je ne vais pas m’en plaindre.
J’attribue ce résultat à mon programme qui a su plaire aux Diois. Mes idées ne sont certes pas révolutionnaires, mais elles sont le fruit d’une expérience pratique, acquise durant ma charge de Conseiller Municipal, mais aussi grâce au savoir de mes prédécesseurs qui m’ont beaucoup apporté d’un point de vue professionnel, mais aussi personnel.

L : Vous basez votre programme sur 2 points principaux, à savoir l'économie et la communication. Plusieurs axes sont dans la continuité de vos prédécesseurs. Quelle est la priorité que vous vous fixez ?
K : Ma priorité est d’assurer la viabilité de la ville et de ses habitants, et cela passe par une lutte contre le phénomène de déséquilibre du marché local. Le plus important pour moi est donc de trouver une solution pour établir un équilibre durable de notre marché en trouvant un moyen de lutter contre la surproduction qui touche toujours les mêmes filières, celle du pain et du maïs, et contre les pénuries régulières de certains domaines, notamment la laine et la viande. Pour moi, cela passe aussi bien par la communication entre la mairie et les producteurs, que par des mesures économiques.

L : Vous attachez une grande importance à être proche des diois en les rencontrant en taverne mais aussi en privilégiant l'animation de la ville. On a d'ailleurs pu vous voir participer à plusieurs des manifestations organisées pour la fête d'anniversaire du duché. Que pensez-vous de la participation des diois à cette fête et des retombés qu'elle aura sur Die ?
K : Mon seul regret vient du manque de participations des Diois à ces festivités qui ont pour buts principaux de rassembler les habitants, de se divertir ensemble et d’apprendre à mieux se connaître… Je suis tout de même satisfait que plusieurs habitants aient répondu présent à l’invitation, mais il est vrai que cela reste une minorité. Nous sommes une communauté et nous devons donc apprendre à vivre ensemble de manière harmonieuse, et cela passe par se retrouver ensemble pour rire et discuter.
J’espère que les Diois ayant participé à la fête, en acteurs comme en spectateurs, ont été satisfaits et que cela les incitera d’avantage à participer à la vie et aux animations offertes par notre ville, mais surtout, j’espère qu’ils ont pu ainsi tisser des liens entre eux.

L : Que souhaitez-vous encore dire aux Diois pour les conforter dans leur choix ?
K : Et bien je n’ai rien à dire, je vous invite plutôt à observer et à vous faire votre propre opinion tout au long de mon mandat qui vient à peine de commencer. Ceux ne sont pas mes mots qui vont vous conforter dans votre choix, mais mes actes qui vous permettront de juger si oui ou non j’ai comblé vos attentes.

Je tiens à remercier tous ceux qui m’ont fait confiance et tous ceux qui m’ont soutenu au long de ces élections, car sans eux je ne serais pas Maire… Merci à tous !


Interview de Tandark

L : Vous en êtes à votre cinquième candidature au poste de maire. A votre cinquième défaite également. Vous vous refusez à participer aux animations villageoises ainsi qu'à rencontrer les diois en taverne. Ne pensez vous pas qu'une présence plus proche de la population pourrait vous aider à faire progresser votre score ?
T : Comme je l'ai expliqué la Halle, que ça soit bon ou pas pour mon image, je m'en contrefiche: je n'ai tout simplement pas de temps d'aller en taverne. A partir de là, je pense que le débat sur ce sujet est clos.

A : Pensez vous vraiment que sans changer votre programme ne serait- ce qu'un temps soit peu vous arriverez à suivre l'évolution de la demande des Diois?
T : Changer mon programme pour coller aux aspirations des électeurs? Mais ça c'est bon pour ceux qui cherchent avant tout à être élu. Moi je ne fais pas de politique pour accéder au pouvoir. Je fais de la politique pour défendre mes convictions et mes idées. A partir de là, je n'ai pas à m'adapter à qui que ce soit.

A : Après cette nouvelle défaite que pensez vous que les Diois pensent de vous? Alors que des personnes participant pour la première fois vous battent ?
T : Je pense que les Diois sont sur la bonne voie: à chaque élection, mon score augmente sensiblement, et mes arguments semblent de plus en plus pris au sérieux sur la Halle.
Quant à ma défaite face à quelqu'un "qui se présente pour la 1ère fois", ne me faites pas rire, vous savez ce que j'en pense: ici, à Dié, il y a une tradition séculaire qui veut que soit élu systématiquement au 1er tour soit le maire sortant, soit l'un de ces conseillers. Fouillez donc dans vos archives, vous verrez! Le fauteuil de maire se passe de maire en conseiller ici: première élection ou pas, je ne vois pas ce que ça change...

L : Votre programme étant le même depuis plusieurs mois, je ne vous poserai pas de questions dessus. Par contre, vous avez été virulemment attaqué cette fois et avez même reçu une lettre particulièrement agressive. Que pensez-vous de tels agissements ?
T : Je vous avoue que j'ai été surpris par cette lettre: j'avais l'habitude d'être attaqué verbalement sur la Halle, mais c'est la première fois que j'ai été physiquement menacé. Cependant, je pense qu'il s'agit là de l'acte isolé d'un fou... Néanmoins, j'ai porté plainte, et l'affaire devrait prochainement être portée devant les tribunaux.

A : Malgré tout ce qui a été dit et ces cinq défaites aux élections municipales, pensez vous vous représentez tout de même ou allez vous vous reconvertir ?
T : Me reconvertir? Moui, c'est une possibilité: pour tout vous dire, je me verrai bien au conseil ducal. Je suis en seconde position sur la liste LDL fondé par l'actuel maire de Valence, Messire Volverine, il y a donc une opportunité à ce niveau-là. Et de toutes façons, ça ne changera rien: je serai de toutes façons présent dans 15 jours pour lancer ma campagne municipale!


Dernière édition par le Mar 11 Sep - 11:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=princesse_l
Princesse_lotus
Conseillère
Conseillère
avatar

Nombre de messages : 62
Ville : Dié
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Dié - 11 septembre 1455   Mar 4 Sep - 23:33

Composition du Conseil Municipal

Maire: Kernos

Tribun : Espoire

Conseillés Filière « Viande »
- Maïs : Morleg
- Cochons : Sagaben
- Vaches : Gilou19
- Contact Bouchers : Gilou19

Conseillers Filière « Pain »
- Blé : Linala
- Contact Meuniers : Linala
- Contact Boulangers: Axel2fersen

Conseillers Filière « Vêtements »
- Moutons : Kernos

- Contact Tisserands : Kernos

Conseillers Filière « Outils »
- Contact Forgerons : Arkonns
- Contact Charpentiers : le conseil dans son ensemble

Conseillers Filière « Fruits et Légumes »
- Légumes : Axel2fersen
- Responsable du Verger : Princesse_Lotus

Conseiller aux Etudiants : Espoire
Conseiller aux Affaires Religieuses : Brottos
Responsable du projet Ordre du Mérite : Axel2fersen
Responsable du projet Employeurs Méritants : Feanaro56
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=princesse_l
Princesse_lotus
Conseillère
Conseillère
avatar

Nombre de messages : 62
Ville : Dié
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Dié - 11 septembre 1455   Sam 8 Sep - 15:12

Etat Civil


Décès

Par Princesse_Lotus

Damegunelle nous a quitée la nuit du 4 août suite à un accident de cheval. Elle aimait beaucoup Dié et y avait de nombreux amis.
Malgré les difficultés qu'elle a rencontrées, elle était toujours présente pour accueillir et guider les vagabonds.
Elle était également très appréciée par les diois.
Elle nous manqueras à tous.

Les obsèques ont eu lieu le 10 août en l'église de Die.
La cérémonie fut préparer par les diacres Sieur Hermin et Brottos.
Nombre de ses amis se sont réunis pour lui faire un dernier adieu et l'ont accompagnée sous la pluie jusqu'à sa dernière demeure.

A bientôt Damegunelle, qu'Aristote te garde auprès de lui.



Naissances

Par Princesse_Lotus

En ce jour du 22 août 1455, deux charmants enfants ont vu le jour.
Léane et Léandre ont poussé leurs premiers cris sous le regard attendri de leurs parents, Axel et Kernos.
Les enfants se portent bien, la maman un peu fatiguée se remettra vite grâce aux soins bienveillants de son époux.

Félicitations aux jeunes parents !


Dernière édition par le Mar 11 Sep - 11:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=princesse_l
Princesse_lotus
Conseillère
Conseillère
avatar

Nombre de messages : 62
Ville : Dié
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Dié - 11 septembre 1455   Mar 11 Sep - 11:05

Fait-Divers


En direct des tavernes dioises

Par Princesse_Lotus

Alors qu'un soir plusieurs diois étaient attablés dans leur taverne préférée (Aux Mille Délices), une voix étrange s'est manifestée... Une voix étrange venu de nulle part et de partout à la fois... Qui parlait ? Etait-ce un canular ?
Les spéculations allèrent bon train... D'autant que la voix disait des choses étranges... Ramponneau, ou es-tu ramponneau ?
Qui pouvait bien être ce Ramponneau et surtout à qui pouvait être cette voix ?
Etait-ce Levan III ou Aristote lui-même ?

La voix sévit plusieurs jours durant, s'exprimant en français mais aussi en des dialectes étrangers...
Le mystère n'a pas été résolu mais les crises d'hystérie collective cessèrent quand la voix ne se manifesta plus.

Quelques jours plus tard, une grande nouvelle fut annoncée : un nouveau jeu était disponible pour les tavernes. Un jeu de carte. Et devinez-en le nom ? Ramponneau.
Amusant non ?


Dernière édition par le Mar 11 Sep - 11:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=princesse_l
Princesse_lotus
Conseillère
Conseillère
avatar

Nombre de messages : 62
Ville : Dié
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Dié - 11 septembre 1455   Mar 11 Sep - 11:39

Religion


L'amour Chrétien

Par Brottos de Saint Valmer, diacre de Dié et journaliste à la gazette

«Dieu est amour : celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu en lui» .
Ces paroles expriment avec une particulière clarté ce qui fait le centre de la foi Aristotélicienne : l’image Aristotélicienne de Dieu, ainsi que l'image de l'homme et de son chemin, qui en découle : «Nous avons reconnu et nous avons cru que l’amour de Dieu est parmi nous».

Nous avons cru à l’amour de Dieu: c’est ainsi que l'Aristotélicien peut exprimer le choix fondamental de sa vie. À l’origine du fait d’être Aristotélicien, il n’y a pas une décision éthique ou une grande idée, mais la rencontre avec un événement, avec une Personne, qui donne à la vie un nouvel horizon et par là son orientation décisive.

«Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné Aristote.

Dans un monde où l’on associe parfois la vengeance au nom de Dieu, ou même le devoir de la haine et de la violence, c’est un message qui a une grande actualité et une signification très concrète. C’est pourquoi, je désire parler de l’amour dont Dieu nous comble et que nous devons communiquer aux autres.

L 'amour de Dieu pour nous est une question fondamentale pour la vie et pose des interrogations décisives sur qui est Dieu et sur qui nous sommes. À ce sujet, nous rencontrons avant tout un problème de langage. Le terme «amour» est devenu aujourd'hui un des mots les plus utilisés et aussi un des plus galvaudés, un mot auquel nous donnons des acceptions totalement différentes.
Nous ne pouvons pas simplement faire abstraction du sens que possède ce mot dans les différentes cultures et dans le langage actuel.

Rappelons en premier lieu le vaste champ du mot «amour» : on parle d’amour de la patrie, d’amour pour son métier, d’amour entre amis, d’amour du travail, d’amour entre parents et enfants, entre frères et entre proches, d’amour pour le prochain et d’amour pour Dieu. Cependant, dans toute cette diversité de sens, l’amour entre homme et femme, dans lequel le corps et l’âme concourent inséparablement et dans lequel s’épanouit pour l’être humain une promesse de bonheur qui semble irrésistible, apparaît comme l’archétype de l’amour par excellence, devant lequel s’estompent, à première vue, toutes les autres formes d’amour. Surgit alors une question : toutes ces formes d’amour s'unifient-elles finalement et, malgré toute la diversité de ses manifestations, l’amour est-il en fin de compte unique, ou bien, au contraire, utilisons-nous simplement un même mot pour indiquer des réalités complètement différentes ?

Cela dépend avant tout de la constitution de l’être humain, à la fois corps et âme. L’homme devient vraiment lui-même, quand le corps et l’âme se trouvent dans une profonde unité ; si l’homme aspire à être seulement esprit et qu’il veuille refuser la chair comme étant un héritage simplement animal, alors l’esprit et le corps perdent leur dignité. Et si, d’autre part, il renie l’esprit et considère donc la matière, le corps, comme la réalité exclusive, il perd également sa grandeur.
Mais ce n’est pas seulement l’esprit ou le corps qui aime : c’est l’homme, la personne, qui aime comme créature unifiée, dont font partie le corps et l’âme. C’est seulement lorsque les deux se fondent véritablement en une unité que l’homme devient pleinement lui-même. C’est uniquement de cette façon que l’amour peut mûrir, jusqu’à parvenir à sa vraie grandeur.

Après avoir réfléchi sur l’essence de l’amour et sur sa signification, une double question concernant notre comportement subsiste : Est-il vraiment possible d’aimer Dieu alors qu’on ne le voit pas ? Et puis: l’amour peut-il se commander ? Au double commandement de l’amour, on peut répliquer par une double objection, qui résonne dans ces questions. Dieu, nul ne l’a jamais vu – comment pourrions-nous l’aimer ? Et, d’autre part : l’amour ne peut pas se commander; c’est en définitive un sentiment qui peut être ou ne pas être, mais qui ne peut pas être créé par la volonté. « Si quelqu’un dit: "J’aime Dieu", alors qu’il a de la haine contre son frère, c’est un menteur. En effet, celui qui n’aime pas son frère, qu’il voit, est incapable d’aimer Dieu, qu’il ne voit pas» cela n'exclut absolument pas l’amour de Dieu comme quelque chose d’impossible; au contraire, cet amour est explicitement requis. C’est le lien inséparable entre amour de Dieu et amour du prochain qui est souligné. Tous les deux s’appellent si étroitement que l’affirmation de l’amour de Dieu devient un mensonge si l’homme se ferme à son prochain ou plus encore s’il le hait. On doit plutôt interpréter le sens où aimer son prochain est aussi une route pour rencontrer Dieu, et où fermer les yeux sur son prochain rend aveugle aussi devant Dieu.

Personne n’a jamais vu Dieu tel qu’il est en lui-même. Cependant, Dieu n’est pas pour nous totalement invisible, il n’est pas resté pour nous simplement inaccessible. Dieu nous a aimés le premier, et cet amour de Dieu s’est manifesté parmi nous, il s’est rendu visible car Il «a envoyé Aristote dans le monde pour que nous vivions par sa parole»
En fait, Dieu se rend visible de multiples manières. Dans l’histoire d’amour de Dieu pour les hommes, Il vient à notre rencontre, Il cherche à nous conquérir –par ses grandes œuvres par lesquelles, il a guidé le chemin de l’Église naissante. Et de même, par la suite, dans l’histoire de l’Église, le Seigneur n’a jamais été absent: il vient toujours de nouveau à notre rencontre – par des hommes à travers lesquels il transparaît, ainsi que par sa Parole, dans les Sacrements.
Dans la liturgie de l’Église, dans sa prière, dans la communauté vivante des croyants, nous faisons l’expérience de l’amour de Dieu, nous percevons sa présence et nous apprenons aussi de cette façon à la reconnaître dans notre vie quotidienne. Le premier, il nous a aimés et il continue à nous aimer le premier; c’est pourquoi, nous aussi, nous pouvons répondre par l’amour. Dieu ne nous prescrit pas un sentiment que nous ne pouvons pas susciter en nous-mêmes. Il nous aime, il nous fait voir son amour et nous pouvons l’éprouver, et à partir de cet «amour premier de Dieu», en réponse, l’amour peut aussi jaillir en nous.

L'amour de Dieu et pour dieu, consiste précisément dans le fait que j’aime aussi, en Dieu et avec Dieu, la personne que je n’apprécie pas ou que je ne connais même pas. Cela ne peut se réaliser qu’à partir de la rencontre intime avec Dieu, une rencontre qui est devenue communion de volonté pour aller jusqu’à toucher le sentiment. J’apprends alors à regarder cette autre personne non plus seulement avec mes yeux et mes sentiments, mais selon la perspective de Christos. Son ami est mon ami. Au-delà de l’apparence extérieure de l’autre, jaillit son attente intérieure d’un geste d’amour, d’un geste d’attention.
Je vois avec les yeux de Christos et je peux donner à l’autre bien plus que les choses qui lui sont extérieurement nécessaires: je peux lui donner le regard d’amour dont il a besoin. Ici apparaît l’interaction nécessaire entre amour de Dieu et amour du prochain.
Si le contact avec Dieu me fait complètement défaut dans ma vie, je ne peux jamais voir en l’autre que l’autre, et je ne réussis pas à reconnaître en lui l’image divine. Si par contre dans ma vie je néglige complètement l’attention à l’autre, désirant seulement être «pieux» et accomplir mes «devoirs religieux», alors même ma relation à Dieu se dessèche. Alors, cette relation est seulement «correcte», mais sans amour. Seule ma disponibilité à aller à la rencontre du prochain, à lui témoigner de l’amour, me rend aussi sensible devant Dieu. Seul le service du prochain ouvre mes yeux sur ce que Dieu fait pour moi et sur sa manière à Lui de m’aimer.
Les Aristotéliciens ont puisé dans la rencontre avec le Seigneur leur capacité à aimer le prochain de manière toujours nouvelle, et réciproquement cette rencontre a acquis son réalisme et sa profondeur précisément grâce à leur service des autres. Amour de Dieu et amour du prochain sont inséparables, c’est un unique commandement. Tous les deux cependant vivent de l’amour prévenant de Dieu qui nous a aimés le premier. Ainsi, il n’est plus question d’un «commandement» qui nous prescrit l’impossible de l’extérieur, mais au contraire d’une expérience de l’amour, donnée de l’intérieur, un amour qui, de par sa nature, doit par la suite être partagé avec d’autres. L’amour grandit par l’amour. L’amour est «divin» parce qu’il vient de Dieu et qu’il nous unit à Dieu, et, à travers ce processus d’unification, il nous transforme en un Nous, qui surpasse nos divisions et qui nous fait devenir un, jusqu’à ce que, à la fin, Dieu soit «tout en tous»

Ce texte réalisé par Brottos de St Valmer, Diacre de la paroisse de Dié est le deuxième document d'une longue série ayant trait aux grandes questions de notre temps concernant l'église, les sacrements, la religion ......

Pour toute question je vous communique l'adresse de mon bureau d'accueil St Joseph qui vous est ouvert 24h/24 et 365j/an pour tout le monde :

http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=263397

Si vous souhaitez prier avec moi tous les jours, un seul lien, celui-là :
http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=256008&sid=b4bb8fc12e85e7b05568329f216268e0

et vous rappelle que les messes à l'église de Dié ont lieu les mercredi de 19h a 21h et les dimanches de 10h a12h.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=princesse_l
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dié - 11 septembre 1455   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dié - 11 septembre 1455
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée du Vendredi 24 Septembre 2010
» BAN list Septembre 2010
» Soirée du Vendredi 10 Septembre 2010
» Boite Icecrown VO le 17 septembre !!!
» Convention Ludimania 10 et 11 Septembre 2011. Aéronautica Imperialis.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Gazette Lyonnaise-Dauphinoise :: Rez-de-Chaussé : Accueil :: Bibliothèque :: Archives des Editions-
Sauter vers: