Le journal du Lyonnais-Dauphiné
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» La Gazette Lyonnaise-Dauphinoise du 25 juillet 1464
Mar 26 Juil - 16:36 par Arwel

» La Gazette Dauphinoise du 22 février 1457 Nouvelle charte graphique
Jeu 14 Juil - 22:43 par Arwel

» Arrivée De Keyne De Troie
Jeu 26 Aoû - 17:24 par Arwel

» Arrivée de xyphos
Jeu 18 Juin - 12:14 par xyphos

» La Gazette Dauphinoise du 22 février 1457
Dim 22 Fév - 17:20 par Arwel

» Arrivée de kevin4310
Sam 24 Jan - 14:09 par Arwel

» Arrivée de Guilin
Mer 21 Jan - 19:00 par Guilin

» Gazette Dauphinoise du 17 janvier 1457
Dim 18 Jan - 4:11 par Arwel

» Selrach arrive !
Dim 28 Déc - 10:18 par Selrach


Partagez | 
 

 [Gazette Dauphinoise] Edition du 6 Octobre 1455

Aller en bas 
AuteurMessage
Princesse_lotus
Conseillère
Conseillère
avatar

Nombre de messages : 62
Ville : Dié
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: [Gazette Dauphinoise] Edition du 6 Octobre 1455   Sam 6 Oct - 13:29


Edition du 7 octobre 1455



Edito


Chers lectrices, chers lecteurs

Après de long mois d'absence voici de retour la Gazette Dauphinoise pour vous informer des dernières nouvelles de notre beau duché.
Nous souhaiterions également mieux connaitre vos attentes pour mieux vous servir car cette gazette est pour vous et si vous n'en êtes pas satisfait, nous ne le seront pas non plus...
Aussi, un grand sondage va être bientôt organisé et nous comptons sur votre participation...

Et si l'aventure journbalistique vous tente, venez nous rendre visite à nos bureaux !

Nous vous souhaitons une très bonne lecture.

La Direction



Sommaire

Ville à l'honneur
Montélimar

Politique
Election ducale
Election municipale de Lyon
Election municipale de Dié

Animation
Course en sac de Briançon
Concours de Poésie à Dié
Fête de la bière à Dié


Religion
La vocation religieuse
Dié a un nouvel Evêque


Etat civil
Déces de Loranguerre
Disparition de Acetabulaire
Décès de Ferhianne


Annonces
Le Royal Vagabond


Dernière édition par le Lun 8 Oct - 21:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=princesse_l
Princesse_lotus
Conseillère
Conseillère
avatar

Nombre de messages : 62
Ville : Dié
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: [Gazette Dauphinoise] Edition du 6 Octobre 1455   Dim 7 Oct - 21:18

Ville à l'honneur


Montélimar




Lors de mon tour du Dauphiné, je suis passé par une ville fort charmante dans laquelle j’ai été contrainte de rester plusieurs jours. Mais ce fut avec grand plaisir! Même si le temps, et les circonstances ont fait que je n’ai pu beaucoup fréquenté les tavernes accueillantes de la ville, j’ai pu flâner dans les rues et le verger de Montélimar où il fait bon l’été.



La raison de mon arrêt prolongé s’est avéré finalement quelque chose d’important et d’appliquer dans tout le dauphiné. Le Comté se retrouvait sous la menace de brigands, les villes restaient fermées et l’armée patrouillait arrêtant tous les voyageurs appréhendés. Ce séjour m’a permis de pouvoir apprécier plus longtemps de cette joli ville qu’est Montélimar.

************************************************************************


Située au Sud de Valence et a l’Est de Die, elle fait figure de porte vers le Languedoc et la Provence (en rejoignant Arles). Longeant le bord du Rhône, Montélimar est également une des villes qui extrait le plus de fer, grâce aux deux mines voisines qui sont exploitées.


Tout d’abord, un question que tout habitant du Dauphiné pourrait se poser est la suivante : comment appelle-t-on un habitant de Montélimar ? Un Montélimarois ? Un Montélimariens ? Que nenni, ces gens ne sont d’autre que des Montiliens. Le Montilien n’est certes pas différent des autres Dauphinois à mon avis, ils sont très chaleureux, et aiment énormément leur ville, qu’ils considèrent même comme une seconde patrie.

Il faut dire que leur ville est très agréable.


Lorsque l’on demande à un Montilien de donner ce qu’il préfère dans sa ville, la question est très ardue. Ils diraient que Montel est le plus beau village et que toute personne qui s'y arrête a du mal à en repartir et souvent vient y vivre après. Ils aiment pratiquement tout : les tavernes, endroits de rencontres et de détente ; le verger, lieu où chacun peut y trouver son compte : calme, dégustation des délicieuses pommes, poires et autres fruits, ou encore rencontres ; les halles, où l’on peut se mettre au courant de toutes les activités de la villes… activités très distrayantes et originales d’ailleurs.


Lorsque j’ai traversé Montélimar, j’ai croisé plusieurs personnes qui discutaient et en les suivant par curiosité, je suis tombée sur l’élection des miss Montélimar; une compétition de course d’escargots qui en est aujourd’hui à sa troisième édition; la mystérieuse boite à Coucou à laquelle on peut poser 'poliment' des questions pour deviner ce qu’elle est ; et le célèbre jeu de Loup-Garous de Montélimar qui fait participer tout le Dauphiné (et au quel je n’ai malheureusement pu jouer).



On ne saurait également parler de Montélimar sans citer les délicieux nougats, une confiserie qui aurait d’après certains anciens plus de 400 ans !A base de miel, d’amandes et de pistaches, ce petit mets est un vrai délice pour les papilles et on peut dire après avoir goûté que Montélimar est vraiment la ville du Nougat.


Visiteurs ! Visiteuses !

Si mes dires ne vous ont pas convaincu d’aller rendre visite à nos voisins Montiliens, alors je dis tant pis (ou tant mieux : cela fait moins de nougats et de bières en taverne à partager).

Lhunne,
Rédactrice de Briançon


Dernière édition par le Sam 3 Nov - 23:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=princesse_l
Princesse_lotus
Conseillère
Conseillère
avatar

Nombre de messages : 62
Ville : Dié
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: [Gazette Dauphinoise] Edition du 6 Octobre 1455   Dim 7 Oct - 21:22

Politique


Election Ducale


Les élections Ducales sont maintenant terminées. Ayant prit contact avec les têtes de liste de chaque groupe, vous trouverez ci dessus ce qu'ils pensent de la politique actuelle, et pourquoi un nouveau groupe le LDL a été crée.

La question posée à chaque groupe était celle ci :

Citation :
Donnez moi la raison pour laquelle vous avez ouvert un nouveau groupe politique, et ce que vous pensez réellement de la politique actuelle

Et voici la réponse de Volverine :

Citation :
La politique dauphinoise est depuis longtemps accaparée par trois partis politiques dits historiques, qui chacun à leur tour se partage le pouvoir.
Cet état de fait sclérose les décisions politiques prises au nom du peuple...

Notre volonté, en créant le Lyonnais Dauphiné Libertaire, est de faire bouger ces notables... Les déstabiliser...

Pour leur rappeler que le peuple doit être leur première priorité...
De plus, nous sommes favorables à un ambiance plus actuelle, plus de notre temps..

Ainsi, nous comptons réhabiliter des valeurs de notre temps comme :
une concurrence franche économique,
une justice expéditive,
un ost hargneux et sanguinaire,
des fêtes aussi pour les gueux...

En fait un renouveau pour la classe politique dauphinoise ...

Ainsi que celle d'Alynerion :

Citation :
Bien qu'ayant raté une semaine de mandat suite à une terrible maladie qui a bien failli me terrasser, c'est surpris et outré que j'ai découvert que mon parti ayant presque obtenu la majorité absolu des suffrages des lyonnais-dauphinois avait été privé de postes au Conseil ducal et je ne cache pas que j'en ai été très irrité au début. Rapidement on m'a fourni des explications et j'ai constaté que la période estivale n'avait pas épargnée les conseillers ducaux ce que je peux complètement comprendre. Finalement après plusieurs discutions avec notre Gouverneur, les choses se sont arrangées et des compromis trouvés, les débats étaient sereins. Comme toujours certaines propositions aboutissent d'autres non, c'est ça la politique, il faut arriver à convaincre les autres du bien fondé de sa démarche. Finalement c'est l'arrivée des Lucioles et de la confrérie Libertad qui a unifié de manière surprenante et extraordinaire le Conseil ducal sur les mesures à prendre, la manière d'appréhender la situation aussi bien en terme de sécurité, que d'économie, que de justice. Dernièrement une divergence est toutefois apparue à propos d'un litige concernant l'Ost et les élections ducales mais cela ne perturbe en rien le travail au Conseil, fort heureusement. En parlant des élections je suis très satisfait, je ne cacherai pas que j'appréhendais beaucoup une nouvelle alliance dont l'APD ferait les frais alors que le parti fait des efforts pour casser cette image qui lui colle à la peau et finalement je constate que les querelles ont bien cessé pour laisser la place aux affinités entre individus sans tenir compte de l'étiquette politique. Je pense que c'est d'ailleurs cette étiquette qui désintéresse les citoyens de la politique, quand on entre dans un parti, on voit souvent des amis couper tout contact et c'est aussi absurde qu'abérrant, on peut très bien être APD et fréquenter, apprécier et travailler avec des Gones ou des Gold sans difficulté, la personne reste la même au fond et il y a du bon dans chacun, il faut juste dialoguer. Bref je suis content de cette évolution des mentalités, qui selon moi est un énorme bienfait dans notre Duché où la guerre politique n'a que trop duré et n'est pas justifié.

La chose que je retiens en les lisant, c'est qu'ils veulent l'un comme l'autre faire évoluer le Ducher ainsi que dialoguer plus en membres du conseil, et avec les villageois de chaques villages.

Maintenant les résultats des élections :

Répartition des suffrages exprimés :

1. "Alliance Pour le Dauphiné" (APD) : 35.8%
2. "Gouverner = Observer + Négocier + Ecouter + Servir" (Les GONES) : 29.9%
3. "Les compagnons pour le Grand Oeuvre du Lyonnais Dauphiné" (GOLD) : 23.9%
4. "Lyonnais Dauphiné Libertaire" (LDL) : 10.4%

La répartition des sièges au scrutin à la proportionnelle conduit à une nouvelle répartition des postes du conseil :
    1 : Espoire (APD)
    2 : Freyelda (APD)
    3 : Nestor (APD)
    4 : Heliorphee (APD)
    5 : Argael (Les GONES)
    6 : Feanaro56 (Les GONES)
    7 : Claraladouce (Les GONES)
    8 : Pathan (GOLD)
    9 : Sakamps2 (GOLD)
    10 : Volverine (LDL)
    11 : Valerianne (GOLD)
    12 : Walik (Les GONES)

Félicitations à tous les groupes pour cette élection, ainsi qu'à ceux qui y ont participé et emporté des sièges.

Nous pouvons constater que les APD sont de nouveau premier, mais avec une petite baisse de régime, quand aux autres groupes, nous voyons que les GONES ne bougent pas trop mais que les GOLD ont avancé dans les sondages par rapport aux dernières élections.

Reste à espérer que chacunes de ces personnes respecteront ce qu'ils ont dis pendant ces élections et que l'entendent reignera au sein du conseil.

Nous ne pouvons que tous et toutes vous félicitez pour votre excelent travail.

Anastasie,
co-directrice de Lyon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=princesse_l
Princesse_lotus
Conseillère
Conseillère
avatar

Nombre de messages : 62
Ville : Dié
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: [Gazette Dauphinoise] Edition du 6 Octobre 1455   Dim 7 Oct - 22:25

Politique


Election municipale de Lyon de septembre 1455


Il y a une quinzaine de jours, un homme particulier à fait son apparition en tant que maire de Lyon. Il s'agit du duc d'Albion qui après avoir été maire de Montélimar, CAC, CAM, procureur et gouverneur vient désormais compléter son cv avec une mairie de plus.


P. Après être resté longtemps en dehors de la politique, qu'est-ce qui vous a décidé à vous présenter aux élections municipales de Lyon ?
    C. Etre maire c'est pas faire de la politique, c'est juste administré la ville au mieux pour le bien de tous. Si il faut une raison particulière, je dirais qu'après le retrait prématuré de Corossif c'est le manque de candidats sérieux qui m'a poussé à m'e,gger dans la course.

P. Quel est le bilan de mi mandat ?
    C. Mi mandat ? Cela fait à peine une semaine lol. Et encore celle-ci a été "amputée" de quelques jors suite aux menaces quui planaient sur la mairie. Mais cette semaine j'ai en premier reconstitué un conseil communal, pris mes marques et gérer un important arrivage de marchandises.

P. Quels sont vos projets pour Lyon par la suite ?
    C. Cette semaine j'ai prévu de relancer "le pain du coeur" (je peux plus l'appeller le pain mystère vu que myst n'est pas morte) qui est un programme destiné à fournir 2 miches de pain pas chèrs aux jeunes vagabonds. J'ai comme projet aussi de relancer les filières vestimentaire et bouchère qui ont l'air de s'essouffler.

P. Comptez vous refaire un mandat après celui-ci ?
    C. Sûrement, ce n'est pas en 30 jours que l'on peut mettre en place des programmes économiques solides qui tiennent la route.


Phelim,
Journaliste de Lyon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=princesse_l
Princesse_lotus
Conseillère
Conseillère
avatar

Nombre de messages : 62
Ville : Dié
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: [Gazette Dauphinoise] Edition du 6 Octobre 1455   Dim 7 Oct - 22:38

Politique



Election municipale de Die de septembre 1455


Depuis quelques temps Dié connaissait des élections houleuses avec des attaques concentrées et ciblées sur le Sieur Tandark. Pour une fois les débats ont été plus sereins, moins houleux, moins présents aussi...
Comment l'expliquer ? Serait-ce dû aux candidatures de dernières minutes pour pallier au desistement de Dame Espoire ? Nouvellement désignée Prévot des maréchaux au conseil ducal, le non cumul de mandat l'a obligé à se retirer de la course à la mairie...
Messire Tandark, notre candidats permanent, était quant à lui bien présent... Par contre, la panique et les réactions épidermiques qu'il sucite ont vu fleurir la candidature de plusieurs personnes, juste pour le contrer. Dès que Messire Démons à posé sa candidature, ces candidats du desespoir se sont retiré de la course...
Au final trois candidats étaient en course : Messires Demons, Sieur_Hermin et Tandark.
Mais les voix des électeurs ont été réparties sur les 6 candidats ce qui a donné lieu à un deuxième tour.

Au final Messire Demons est de nouveau maire de Dié depuis le 17 septembre 1455


Election sondage premier tour
Sondage réalisé le 15/09

1. Demons : 42.3%
2. Tandark : 26.8%
3. Espoire : 14.1%
4. Sieur_hermin : 12.7%
5. Sagaben : 2.8%
6. Hamos : 1.4%

Election sondage deuxième tour
Sondage réalisé le 17/09


1. Demons : 70.9%
2. Tandark : 29.1%



Interview Demons


L : Messire Demons, vous êtes citoyen diois de longue date et avez même été maire à deux reprises, vous avez également occupé diverses fonctions tant au niveau de la ville que du Duché, qu'est ce qui vous à motivé à vous présenter de nouveau à la mairie ?
    D : Eh bien cela c’est très rapidement décidé, en effet après deux longs mois de retraite où j’avais arrêté toutes mes fonctions je sui revenu à Dié en pleine forme et plein d’énergie. A ce moment là Kernos finissait son mandat et ne désirait pas en entreprendre un autre, de plus aucun conseiller municipal ne voulait continuer le travail de Kernos, je me suis donc proposé et ait été élu après un second tour.

L : Dans votre programme, vous mettez en avant l'écoute de vos concitoyens pour répondre le mieux à leur attente. Comment pensez-vous procéder ? Avez-vous déjà entrepris des actions concrètes ?
    D : Mmmm… pour être à l’écoute de mes concitoyens j’essaye tout d’abord d’être le plus présent auprès d’eux. En effet je passe régulièrement en taverne et si ils ont un problème, ils n’ont qu’à me le dire je suis à leur écoute. De plus je les engage vivement à venir poser des questions ou exprimer leur avis sur la halle dans un post dédié exclusivement à eux ! J’essaye donc de leur répondre dans les plus brefs délais. Enfin pour finir une lettre quotidienne me permet de leur rendre compte hebdomadaire de mes actions et donc de leur susciter telle ou telle question qu’ils pourraient me poser.

L : Pour ce qui est des questions économiques, vous dites vouloir un marché sain et approvisionné en tout, en essayant de n'avoir ni excès, ni pénurie. Concrètement comment pensez-vous éviter l'affolement du marché que l'on remarque en période de campagne électorale ? Pensez-vous que les plans/contrats proposés par la mairie aux diois soient satisfaisants ?
    D : Tout d’abord je travaille quotidiennement sur le marché afin qu’il ne manque de rien, et si on aperçoit une pénurie j’essaye d’approvisionner la mairie grâce au duché et aux autres villes. De plus je « nettoie » régulièrement le marché afin que peu de produits à des prix interdits restent sur le marché et donnent des idées aux diois. Je pense que pour éviter tout affolement il faut être le plus présent possible afin de pouvoir apporter continuellement ce qu’il manque et enlever ce que l’on a en trop. Pour ma part je pense que les contrats proposés par la mairie sont satisfaisants car ils permettent aux artisans qui y travaillent d’avoir un salaire raisonnable et fournissent à a mairie des produits dont elle a besoin.

L: Si vous aviez quelques choses à dire aux diois, que souhaiteriez-vous ajouter ?
    D : Je leur dirais de rester comme ils sont et d’être fier de leur ville ! Sans eux je ne serais rien. Mais eux sont tout, alors bravo à eux et merci !



Interview Tandark


L : Messire Tandark, vous êtes le candidat permanent aux élections municipales dioises. Que pensez-vous du déroulement de celles-ci par rapport aux précédentes et en particulier de la panique créer lorsque Dame Espoire a retiré sa candidature ?
    T : Alors, sur le déroulement, et bien je dirais tout d'abord que nous avons connu un évènement historique dans la vie politique Dioise: un véritable 2nd tour! Regardez donc dans vos archives depuis combien de temps ce n'était pas arrivé! Et par pitié, ne me parlez pas de ce second tour grotesque entre Mesdames Julienurs et Leonie...
    Quant à la panique provoquée par Dame Espoire, et bien, comme je le pensais, elle m'a bien servie, de par la multiplication des candidatures qui s'en est suivie: cela m'a permis d'accéder au second tour du haut de mes 27%, chose qui n'aurait pas été possible autrement. Donc merci Dame Espoire, et bonne chance en tant que Prévot. D'ailleurs, il faudra que je vous touche un mot à propos de mon affaire de menace de mort qui n'a toujours pas été jugée, et qui apparemment, n'est jamais arrivée au bureau de votre prédécessur...

L : Vous affirmez qu'être à la tête de la mairie n'est pas votre objectif mais que vous souhaitez plutôt défendre vos idées. Que pensez-vous de la progression de celles-ci dans la communauté dioise ?
    T : 24, 25, 27, 29%... A chaque élection, mon score progresse, lentement, mais sûrement. Et je pense que c'est inéluctable: mes idées sont nouvelles par rapport à ce qui se fait depuis toujours, donc tant qu'elles n'auront pas été appliquées et testées, il y aura toujours plus de gens qui voteront pour moi. Par forcément par intérêt ou par curiosité. Mais aussi et surtout par lassitude vis-à-vis du système actuel, qui est désespéremment morte et triste, où la seule étincelle de vie est à aller chercher au fin fond des tavernes...

L : Vous avez annoncé que vous vous représenteriez aux prochaines élections, avez-vous une idée forte à faire passer à nos lecteurs ?
    T : Tout à fait, et cette idée forte, c'est la conception que j'ai de la politique et de la manière de gouverner: on ne supplie pas ses administrés de faire quelque chose, on le leur impose pas non plus, mais on fait tout pour les inciter. Je pense en avoir fait une démonstration durant la crise du pain qui a secoué notre village: baisser le prix du bois vendu par la mairie, c'est la première chose que j'aurais faite. Et si je n'avais pas été là pour pousser mon coup de gueule sur la Halle et demander que la mairie montre l'exemple au lieu d'exiger des boulangers qu'ils fassent du pain et le vendent moins cher, et bien on en serait encore avec du pain à 7.50 écus! Il faut arrêter de prendre les gens pour des idiots ou pour des couillons en leur disant quoi faire, mais plutôt essayer de les guider, tout en comptant sur leur bon sens et leur intelligence. Voila comment je vois les choses et comment je compte gouverner.


Princesse_Lotus,
Co-directrice de Dié
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=princesse_l
Princesse_lotus
Conseillère
Conseillère
avatar

Nombre de messages : 62
Ville : Dié
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: [Gazette Dauphinoise] Edition du 6 Octobre 1455   Dim 7 Oct - 22:56

Animation


La course en sac de Briançon

Ce mois ci, la ville de Briançon a été animée par un nouveau jeu encore méconnu ici : la course en sac ! L’idée a été lancée par une briançonnaise Dame Acétabulaire, qui a attiré quelques personnes. Et qui a amusé beaucoup !

Les équipes étaient au nombre de six, elles étaient constituées de deux participants. Chaque équipe était enfermée dans un sac et devait pour avancer sur la piste de course sauter le plus loin possible.
Les couples étaient assez hétéroclites : Pao et Pisteur, qui préféraient faire des petits sauts plus surs « rien de sert de courir il suffit de partir a temps » ; Jesssica et Ptitange qui ont du affronter une crise de rire ; Alwen et Hardryan, qui se sont affronter aux chatouilles, Akron et Eärwen qui cirait le rythme à suivre, deux jeunes filles Kytty et Caroline, et pour finir LordJohn80, qui a été rejoint en court de route par Jain. Ce sont ces derniers bien loin d’être déstabilisés par ce retard de co-équipier, qui ont remporté la course de sac. En quelques bonds seulement.

Pour les lots, le mystère plane toujours mais «Le maire a promis d'être très très énéreux. » nous a certifié Dame Acétabulaire.


Lhunne,
Rédactrice de Briançon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=princesse_l
Princesse_lotus
Conseillère
Conseillère
avatar

Nombre de messages : 62
Ville : Dié
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: [Gazette Dauphinoise] Edition du 6 Octobre 1455   Dim 7 Oct - 23:00

Animation


Le concours de poésie en l'honneur du Duché


Les Diois, en l'honneur de notre beau duché, ont ressorti leurs plumes. Ils ont noirci pages et pages, guettant leur muse respective. Une seule contrainte : le Dauphiné. L'encre, tombée aléatoirement sur les pages nous a donné, pour notre plus grand bonheur, cinq oeuvres différentes.

Les villageois eurent tout loisir d'admirer ces chefs d'oeuvre et d'en apprécier la diversité. La beauté de notre beau duché fut évidemment vantée à satiété par nos poète, ainsi que celle de ses villes. Alexandrins, sonnets, rimes riches ou pauvres, litotes et autres figures de style sont merveilleusement développées par nos artistes. Nous vous mettons ci-après ces oeuvres car elles en valent franchement la peine.

Nos deux grandes gagnantes sont Linala et Axel2Fersen (qui nous prépara un acrostiche en Alexandin...) suivies de Princesse Lotus, Josselain et Sagaben.

Et voici nos deux finalistes avec leurs prix :




Sagaben,
Journaliste de Dié
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=princesse_l
Princesse_lotus
Conseillère
Conseillère
avatar

Nombre de messages : 62
Ville : Dié
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: [Gazette Dauphinoise] Edition du 6 Octobre 1455   Dim 7 Oct - 23:01





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=princesse_l
Princesse_lotus
Conseillère
Conseillère
avatar

Nombre de messages : 62
Ville : Dié
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: [Gazette Dauphinoise] Edition du 6 Octobre 1455   Dim 7 Oct - 23:04

Animation


Anniversaire du Duché : Fête de la bière



A l' occasion du deuxième anniversaire du Duché, une grande fête de la bière a été organisée à Dié. Le comité des fêtes du village a prévu plusieurs concours dans lesquels les diois et dioise se sont affrontés pour fêter dans la joie et la bonne humeur cet événement.
Les festivités ont débuté le 16 août et se sont poursuivies durant plusieurs jours.

Avant de laisser la parole à nos journalistes pour vous conter le concours de beuverie, la joute de mouton et l'élection du Roy et de la Reyne de la Bière, ainsi que le concours de poésie en l'honneur du Lyonnais Dauphiné qui se déroulait en parallèle, laissons la parole à Axel2fersen l'illustre Présidente du Comité des fêtes diois...


Interview de la Présidente du Comité des Fêtes de Dié


L : Vous êtes la Présidente du Comité des fêtes diois et vous vous êtes beaucoup investie dans l'organisation de la fête anniversaire du Duché. Mais vous n'étiez pas seule. Pouvez-vous nous expliquer en quelques mots comment vous vous êtes organisé avec le Comité pour nous préparer cette belle fête ?
    A : Pour répondre à cette question, je me dois tout d’abord de remercier chaleureusement mes collaborateurs qui ont fait un boulot formidable durant toutes la durée des festivités, plus particulièrement Ineth et Mirandor mais aussi Espoire et Naclus avant leur retraite, ont été les membres d’une équipe soudée qui a travaillé d’arrache-pied durant deux semaines pour préparer la fête puis durant toute la manifestation.
    Nous avons essayé ensemble, de répondre au désir de divertissement de nos concitoyens tout en gardant à l’esprit qu’il s’agissait d’un hommage à notre duché. Nous avons donc décidé de varier au maximum les activités pour que le plus grand nombre puisse y trouver son compte et chacun de nous était responsable d’un stand comme les participants ont pu le remarquer, pour mémoire il y avait un Concours beuverie, l’élection du Roy et de la Reyne de la bière, la Joute moutonne et le Concours de poésie, et un bal de clôture.

L : Etes vous satisfaite du déroulement des festivités et de la participation villageoise ?
    A : A vrai dire oui et non. En effet, la participation a été la meilleure pour une fête depuis mon arrivée au comité au mois de mars et j’en tire une réelle fierté car nous avons pu dynamiser un peu cette période estivale souvent terne pour raison de retraite religieuse massive. Mais d’un autre côté si nous faisons un réel état des lieux une vingtaine de diois a participé aux concours ou au bal guère plus. Ce qui est peu tout de même…
    Toutefois je remercie très sincèrement tous les participants qui ont fait vivre cet anniversaire, nous avons beaucoup ri parfois jusqu’à en pleurer et nous avons tous apprécié leur fair play et leur engagement.

L : Que pensez vous qu'une telle manifestation puisse apporter à notre belle ville de Dié ?
    A : Cette fête anniversaire a permis à de nombreuses personnes de se rencontrer ou de se découvrir sous un jour différent. J’ai eu ainsi le plaisir de découvrir un jeune diois Sagaben que son talent a propulsé Roy de la bière malgré sa récente arrivée dans notre ville.
    La joie et l’amusement véhiculée par de tels événements ne peut que rendre à Die une cohésion et une solidarité qui lui fait parfois cruellement défaut.
    C’est pour cela que j’encourage le plus possible de personnes à venir nous rejoindre lors des animations que nous proposons sur la halle.

L : Maintenant que la fête est terminée, avez vous d'autres projets en tête pour animer les rues dioises ?
    A : Nous avons en effet déjà prévu notre rentrée, et d’ici quelques jours nous allons proposer aux diois un nouveau jeu de rôle à la fois que l’on pourrait situer en quelque sorte dans la droite ligne du loup glacé, et qui aura nous l’espérons autant de succès que ce jeu qui a vu le jour au mois de juin.
    Il est également question d’un projet disons musical mais je ne vous en dirai pas plus pour ménager un peu le suspens.

Si vous me le permettez je terminerai en rendant hommage à l’une de mes collaboratrices et amie qui a dû nous quitter pour raison de nomination au Conseil ducal, je veux bien entendu parler d’Espoire notre fraîchement élue Prévot des maréchaux.
Et je voudrai rappeler à tous les diois que notre bureau est ouvert à tous et qu’il se trouve dans les locaux de la mairie http://die1.bbconcept.net/index.htm

Princesse_Lotus
Co-directrice de Dié
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=princesse_l
Princesse_lotus
Conseillère
Conseillère
avatar

Nombre de messages : 62
Ville : Dié
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: [Gazette Dauphinoise] Edition du 6 Octobre 1455   Dim 7 Oct - 23:05

Animation


Le Roy et la Reyne de la Bière


Lors de cette grande fête l’élection du Roy et de la Reyne de la bière a attiré quelques curieux et qui se sont présentés volontiers pour animer cette occasion.
Nous allons vous les présenter un par un en commençant par les dames, galanterie oblige.

Il y a d’abord eu Dame Abigaelle qui est quelqu’un d'assez réservé mais qui aime quand même la compagnie Dioise.
Elle s’implique dans le village à sa manière et elle contribue à garder le village en vie. Elle a aussi un penchant pour la bière qui ferait frémir les fûts…

Ensuite nous avons eu Princesse Lotus qui est une jeune femme qui s’investie beaucoup dans le village de Dié : Productrice de maïs, elle est aussi coutilier de la garnison de Dié depuis le 2 juillet 1455, co-directrice de la Gazette Dauphinoise et tavernière aux Mille délices. Grande habituée des tavernes, elle chopine facilement avec les clients.

Et maintenant nous pouvons passer à la présentation de ces messires.

Nous avons Messire Bavus qui est un citoyen de Dié dévoué. Cultivateur de blé et meunier, il fait parti de l’OST comme sa compagne Lotus qui elle même s’est présenté à ce concours. Ils participent toutefois séparément, comme l'a rappelé Axel. La dévotion qu'il a pour la bière n'est un secret pour aucun des piliers de Dié.

Ensuite il y a eu Messire Géronimo, cultivateur de légumes et meunier, qui fait parti lui aussi de l’armée du Lyonnais-Dauphiné où il est actuellement coutilier.
Buveur émérite il sait surement comment s’y prendre pour gagner un concours…

Continuons avec Messire Josselin, éleveur de vaches et forgerons, citoyen modèle qui s’est récemment installé à Dié avec la douce Sophie-Chantal.
Il fut maire de Montélimar par le passé.
Il se dit poète érudit ainsi que beau parleur et il s’investit dans le village pour y mettre un peu d’ambiance.

Enfin nous avons Messire Sagaben, éleveur de cochons, qui fut nommé le 24 août 1455 conseiller municipal chargé des éleveurs de cochon par Kernos.
Le 25 août il devient membre de la Coopération des Eleveurs porcins.
Il est nommé Ambassadeur du Lyonnais-Dauphiné dans le duché d’Orléans le 14 septembre.


Maintenant que cette présentation est terminée je vous propose de vous présenter l’élection du Roy et de la Reyne de la bière en quelques lignes.

Après que chacun des participants au concours se soit présentés dans un état d'ébriété plus ou moins avancé, ils eurent à déclamé un poème faisant l'éloge de la bière. Suivi le jeu du baquet où chacun des concurrents devait se présenter sur une planche au dessus d'un baquet d'eau. D'autres personnes devant les faire tomber dans l'eau à l'aide d'une balle.

Après les affrontements dans les différentes épreuves et plusieurs votes en leur faveur pour être désignés Roy et Reyne de la bière, Messire Sagaben et Dame Lotus remportent ce concours.
En ce jour de l’an de grâce 1455 nous avons trouvé le Roy et la Reyne de la bière.
En espérant que cette fête aura plus à beaucoup et que celle ci sera à l’honneur dans un an.



Xias,
Journaliste de Dié
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=princesse_l
Princesse_lotus
Conseillère
Conseillère
avatar

Nombre de messages : 62
Ville : Dié
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: [Gazette Dauphinoise] Edition du 6 Octobre 1455   Dim 7 Oct - 23:08

Animation


La joute de mouton


Pour fêter dignement l'anniversaire du Duché, une joute devait être organisée.
Mais pas une joute comme les autres. C'est pourquoi les chevaux furent remplacés par des moutons, beaucoup plus cocasses à chevaucher au galop…
Chargée de suivre cet événement je m'en vais vous rapporter les faits dont je me souviens. Ceux-ci seront fragmentaires car ayant au préalable participé au concours de beuverie, quelques absences liés à mon état éthylique ne peuvent garantir un récit précis.
Les valeureux jouteurs se sont présentés dans de charmantes protections confectionnées par le Comité des Fêtes, à savoir des seaux percés à hauteur des yeux en guise de casque et une armure rudimentaire.
Ont participés à ces joutes par ordre d'apparition au premier tour : Bavus et Kernos, Princesse_Lotus et Géronimo, Le_chat et Sagaben, Papytueur et Jaylejuste, Damien_lunik et Feanaro.
A l'issu du second tour et sous les acclamations et les éclats de rire du public, trois finalistes ont été qualifié : Feanaro, Kernos et Papytueur.
Le vainqueur avec 15 points fut Kernos suivit de Feanoro qui totalisa 13 points puis de Papytueur avec 12 points.
Une gravure a été réalisée lors de la remise de leurs superbes trophées, voyez comme ils étaient fiers nos beaux jouteurs !





Le concours de beuverie


Dié n'est pas en reste question piliers de taverne. Aussi quand un concours de beuverie fut annoncé, ils se présentèrent nombreux aux tables pleines de chopes moussues et houblonnées.
Ayant perdu le parchemin sur lequel j'avais pris des notes, je ne saurais vous citer le nom exact de tout les participants...
Sachez toutefois que trois tours ont été nécessaires pour déterminer les deux finalistes, et que nombres des abandons l'ont été pour cause de relents soudains ou de chutes brutales sur les choppes...

La finale s'est jouée entre Papytueur et moi-même, journaliste de terrain qui se mouille, et devinez qui a gagné avec ses 25 choppes ingurgitées contre 23 ?
Et oui ! C'est moi cheers

Admirez mon trophée sur la gravure... (Comment je me la pète drunken )



Princesse_Lotus
Co-directrice de Dié
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=princesse_l
Princesse_lotus
Conseillère
Conseillère
avatar

Nombre de messages : 62
Ville : Dié
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: [Gazette Dauphinoise] Edition du 6 Octobre 1455   Lun 8 Oct - 20:45

Religion

La vocation religieuse



Nombre d'entre vous se posent des questions à propos de la vocation religieuse, voici ici développé un aperçu de ce qu'est la vocation religieuse :

1.- La Vocation religieuse exprime un appel et un choix fait par Dieu : " Ce n’est pas vous qui avez choisi, mais c’est Moi qui vous ai choisis ". Chacun de nous est appelé de diverses manières à un état de vie. Mais il serait téméraire et coupable de s’ingérer dans le Sacerdoce sans un appel, diversement exprimé, venant de Dieu.

2.- De cette vocation divine, c’est l’Église qui est le juge. Cela est exprimé par l’appel de l’Évêque à recevoir les degrés des Ordres Sacrés.

3.- Le signe habituel et le plus courant de la vocation, c’est l’attrait pour le Sacerdoce, ou pour la vie religieuse consacrée à Dieu. Cet attrait peut être plus ou moins fortement ressenti intérieurement. Il s’exprime habituellement par un désir plus ou moins fort et enthousiaste à consacrer sa vie à Dieu et aux âmes à sauver ou à aider. Mais l’appel de Dieu peut aussi se manifester par une idée qui tend à s’imposer à soi, sans tellement d’attrait sensible ou affectif pour la chose. Mais dans les deux cas, se manifeste nettement un point de vue surnaturel.

4.- Un autre signe de la vocation, c’est l’aptitude : Dieu ne peut pas se contredire et appeler à la vie religieuse un Aristotélicien ou une Aristotélicienne qu’Il laisserait inapte à en remplir les devoirs.

5.- Parmi les aptitudes requises, il faut compter la capacité intellectuelle dans les nécessaires études ; ainsi que les vertus morales à posséder et à pratiquer dans l’état où l’on se croit appelé, dont un bon jugement et la prudence.

6.- Qui se sent appelé à la vie religieuse, est astreint à certains devoirs :
    Le devoir de prier et de réfléchir ;
    Le devoir de consulter un conseiller, afin de faire étudier les signes tendant à exprimer une éventuelle vocation religieuse ;
    Le devoir de travailler à acquérir ou à développer les dispositions nécessaires à la vie religieuse : le goût de la prière, l’estime et le goût de la pureté de mœurs, de l’obéissance et des autres vertus ; le désir et la capacité de s’instruire ; le goût du travail ; etc.

7.- Les Parrain et Marraine, doivent ne pas gêner, mais au contraire favoriser l’épanouissement d’une vocation, en aidant le sujet à " voir clair en lui " ainsi que dans toutes ses entreprises tendant à approfondir son éventuelle vocation. Ils devront le faire dans la confiante et persévérante prière.


QUESTIONS :

1.- Qu’est-ce que le Sacrement de l’Ordre ?
L’Ordre est le Sacrement qui rend un homme Diacre, ou Prêtre, ou Évêque en lui donnant les pouvoirs sacrés et les Grâces nécessaires pour remplir saintement ses fonctions.

2.- Quels sont les divers degrés du Sacrement de l’Ordre ?
Les divers degrés du Sacrement de l’Ordre sont : le Diaconat, la Prêtrise et l’Épiscopat.

3.- Qui donne le Sacrement de l’Ordre ?
Ce sont seulement les Évêques qui peuvent donner le Sacrement de l’Ordre.

4.- Quels est le signe essentiel qui fait le Sacrement de l’Ordre ?
Le signe essentiel du Sacrement de l’Ordre est l’imposition des mains de l’Évêque, accompagné des paroles consécratoires.

5.- Qu’est-ce que le Prêtre ?
Le Prêtre est le délégué de l’Évêque ou de l’Église, pour enseigner, gouverner et sanctifier les Aristotéliciens qui sont confiés à son ministère.

6.- Quelles sont les principales fonctions du Prêtre ?
Les principales fonctions du Prêtre sont :
    - d’offrir le Saint-Sacrifice de la Messe,
    - de donner les Sacrements, sauf celui de l’Ordre,
    - d’enseigner les vérités de la Foi Aristotélicienne,
    - de prier pour toute l’Église, par le Livre des Vertus,
    - de se sanctifier et de sanctifier aussi les autres par l’exemple de vie.

7- Qu’est-ce que l’Évêque ?
L’Évêque est le successeur d'Aristote et de Christos pour continuer leurs œuvres sur la terre, sous l’autorité suprême du Pape.

8- Quelles sont les principales fonctions de l’Évêque ?
L’Évêque doit veiller à l’enseignement des vérités religieuses des Aristotéliciens, à la sanctification de leurs âmes et à leur gouvernement par les lois de l’Église.

9- Qu’est-ce que le Pape ?
Le Pape, appelé aussi " le Souverain Pontife " est l’Évêque de Rome et le chef absolu de tous les membres de l’Église visible. Il est, sur la terre, le Vicaire d'Aristote et de Christos

10- De quels privilèges le Pape dispose-t-il pour continuer l’œuvre d'Aristote et de Christos ?
Pour continuer sur la terre l’œuvre d'Aristote et de Christos, le Pape dispose de la Primauté sur tous les membres de l’Église et, lorsqu’il l’engage : de l’infaillibilité personnelle en tout ce qui concerne les vérités de la Foi et la morale Aristotélicienne

11- Qu’est-ce que la vocation religieuse ?
La vocation religieuse est un appel de Dieu en vue de consacrer notre vie à Son service et à celui des âmes.

12- Comment sait-on ordinairement que l’on a la vocation religieuse ?
On sait ordinairement que l’on a la vocation religieuse par l’attrait et le désir de consacrer notre vie à Dieu et au bien des âmes.

13- Est-ce une grande Grâce d’être ainsi appelé par Dieu ?
Oui, c’est une grande Grâce d’être ainsi appelé par Dieu ; et c’est pourquoi on doit y répondre généreusement, avec confiance et reconnaissance.

14- Quels sont les devoirs des Aristotéliciens envers ceux qui sont appelés par Dieu ?
Le devoir des Aristotéliciens est de prier pour les vocations religieuses et de favoriser, autant que cela leur est possible, ces appels de Dieu.


CONSÉQUENCES PRATIQUES

--- Comme c’est du Sacrement de l’Ordre que dépendent tous les Sacrements qui suivent celui du Baptême, on devine aisément, dejà pour cette raison, combien ce Sacrement est important. De ce Fait, nous devons prier avec ferveur pour ceux qui y sont engagés, à quelque niveau qu’ils soient engagés.

--- Mais comme, en ce domaine, tout débute par une question de vocation, on remarquera très vite l’importance qu’il y a, pour les Aristotéliciens, de demander avec beaucoup de ferveur et de régularité à Dieu, de susciter de sérieuses et nombreuses vocations religieuses. Et cela, non seulement relativement au Sacerdoce, mais aussi par rapport aux vocations féminines.

--- Le monde manque toujours -et, en certains pays, d’une façon cruciale- de Prêtres et de Religieuses. Or, sans Prêtre, rien de profond aux points de vue moral et religieux ne peut subsister sérieusement. Un saint prêtre disait bien :
"Laissez une région longtemps sans Prêtre, on y adorera alors un jour des idoles !"

--- C’est l’amour du "monde", en son esprit et ses comportements si volontiers et si fréquemment pervers, qui fait que, bien des vocations éventuelles se perdent, ou ne se manifestent même pas.

--- On ne manque pas, à vrai dire, d’appels de Dieu ; on manque plutôt et le plus souvent, de réponses favorables à ces appels de Dieu, emporté que l’on est si aisément par l’esprit de facilité, de plaisir, de confort et de réussite humaines flatteuses, et pourtant si vaines et creuses !

--- Combien d'Aristotéliciens et Aristotéliciennes se sont-ils posé la question de savoir si Dieu ne les appelait pas à Lui consacrer leur vie pour la gloire et pour le plus grand bien des âmes, et pour celui de bien d’autres ? Et combien d’âmes, que Dieu appelle cependant, n’entendent même pas l’invitation divine, engluées qu’elles sont dans l’esprit d’un monde hostile ou indifférent à la morale et à la Foi Aristotélicienne! Ayons le courage de nous la poser sérieusement un jour, cette question ; et soyons attentifs à la réponse qui nous parviendra !


Brottos,
Journaliste de Dié



Dié à un nouvel Evêque !


Monseigneur Pobelcourt, soyez vraiment le bienvenu !!!!

C'est par ces quelques mots de courtoisie que nous pouvons avec joie, acueillir notre nouvel évêque en la personne de son éminence Monseigneur Philippe Orier Bellecour, plus communément connu sous le nom de Monseigneur Pobelcourt.

Est-il encore utile de citer tous ces titres :

Recteur de l'ordre Cistercien
Coordinateur des Missionnaires de la CDF
Professeur du Séminaire St Benoit
Correspondant du Parchemin Aristotélicien
Copiste à la Bibliomélie


Je peux l'affirmer, notre évêque est un homme très occupé aux affaires de notre Seigneur et Dieu et nous voulons le remercier pour tout ce qu'il fait pour notre sainte église Aristotélicienne et aujourd'hui pour notre diocèse de Dié.

Nous souhaitons à notre nouvel évêque une totale réussite dans son ministère et qu'avec la grâce de Dieu, la lumière d'Aristote et la charité de Christos, toutes les femmes et tous les hommes du diocèse de Dié trouvent le chemin de la conversion et obtiennent la grâce de devenir, par les eaux du baptême, de véritables filles et fils de Dieu.


Brottos,
Journaliste de Dié
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=princesse_l
Princesse_lotus
Conseillère
Conseillère
avatar

Nombre de messages : 62
Ville : Dié
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: [Gazette Dauphinoise] Edition du 6 Octobre 1455   Lun 8 Oct - 20:50

Etat civil



Briançon en deuil



Les Briançonnais ont pleuré ces derniers jours un grand homme disparu : le Père Loranguerre. Il avait été pendant de nombreuses années leur prêtre et leur ami et beaucoup ont prié pour lui. Nous savons que Aristote l’accueillera comme il le mérite.

Sa vie n’a pas été des plus calme. Orphelin très tôt, il a passé son enfance à Azincourt à ramasser les glands entre autre (d’où le surnom dont on l’a attribué : le Roy des glands). Puis, pour pendre métier, il devint marchand ambulant, et rejoignit plus tard Briançon où il s’installa et où il devint curé puis chercheur en théologie c'était un homme près du peuple briançonnais et chacun se souvient de lui d'une quelconque manière...



Le Père Loranguerre a rejoint Aristote le 2 septembre dernier.

    bon voyage padré , bonnes vaccances , tu les a merités , je te souihaite que l'eau-de-la soit meilleurs que le vin d'ici , mais j'en doute [...] a plus tard padré , je sais qu'on s'reverra un jour , ce jour la , prepare les pichets , on se fera une guindaille du feu d'aristote

    un souvenir, tant chaleureux qu'impérissable, par certaines de ses virées en taverne.


    un homme joyeux, bon vivant.


    Le Père Loranguerre était un homme bon et soucieux de ses ouailles. Il prenait soin d'eux comme ses propres enfants. Loranguerre a été leur curé si longtemps jusqu'à sa mort. [...] Il était un des plus instruits de notre Église.[...] Il a été si bon pour chacun d'entre nous[..] .Il a été malade dans ses derniers jours, mais aujourd'hui je sais qu'il a retrouvé la santé et la paix au Paradis Solaire avec Dieu, Aristote et Christos.



Briançonnais et Briançonnaises le père Loranguerre est mort. Que vous l'ayez bien connu ou pas recueillez vous et pensez à lui. A tout ce qu"il a accompli pour Briançon!

Accroché à un vieil arbre de Briançon, place dibenzola, l'affiche reste toujours flottant dans le vent comme si chaque pensé en la voyant arrivait jusqu'à notre curée...

Lhunne,
Rédactrice de Briançon


Dans les étoiles...



Depuis une semaine, Briançon pleure la perte d'une de ses villageoises. Elle s'appelait Acétabulaire, amoureuse des paquerettes, Sainte N'Acet...

J'avoue avec regret après tout ce que j'ai pu apprendre sur elle, ne pas l'avoir assez connue pour vous en parler. A cause de cela, j'ai demandé à ses amis d'écrire leur sentiments et leur pensées. C'est donc à eux que je dois cette article et je leur en remercie.
Qu'Acet' soit heureuse auprès de Aristote...


    Acet c'était quelqu'un de toujours de bonne humeur, même quand elle ne l'était pas, elle s'efforçait de l'être pour les autres, même quand ce n'était pas une bonne journée ou une bonne semaine...Elle faisait passer les autres avant elle, peut-être un peu trop parfois, jusqu'à la fin ça aura été comme ça.

    Acet était une femme comme on en rencontre rarement...pétillante, énergique, avec un franc parler que beaucoup ne savait pas apprécier à sa juste valeur.

    Acet était plutôt secrète même si elle paraissait très ouverte, elle parlait beaucoup en d'autres mots, mais je pense qu'elle taisait beaucoup également, encore une fois, elle faisait passer les autres et l'amitié d'abord.
    Elle était quelqu'un d'irremplace, d'inoubliable, ce genre de personne que lorsqu'on en croise une on se retourne, ce genre de personne que l'on oublie pas parce qu'un agréable parfum reste embaumer nos sens.

    Je serais pas le seul à dire ça mais...elle laisse un énorme vide à Bri.

    Si je devais garder une image d'elle, ce serais celle de son visage, qui s'illuminait d'un magnifique sourire alors que je lui passais une paquerette dans les cheuveux.....Acet était un ange...qui à été rapellé par son patron Aristote beaucoup trop tôt.






Lhunne,
Rédactrice de Briançon



Décès de Ferhianne



En ce jour bien triste de Septembre 1455, toute la rédaction est triste de vous annoncer le décès de Dame Ferhianne.

Arrivée en septembre de l'année 1454, elle était pour beaucoup de Diois et de Dioise une très bonne amie toujours présente et prête à faire la fête. Elle avait beaucoup de charme et comptait énormément dans la vie de chacun de nous et sa disparition est un grand drame pour nous tous. Mes larmes ne peuvent s'empêcher de se mêler à mes mots.

Repose en Paix mon amie de toujours et qu'Aristote te protège pour l'éternité de ta nouvelle vie dans se monde meilleur.

Arkonns,
Rédacteur de Dié
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=princesse_l
Princesse_lotus
Conseillère
Conseillère
avatar

Nombre de messages : 62
Ville : Dié
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: [Gazette Dauphinoise] Edition du 6 Octobre 1455   Lun 8 Oct - 21:18

Annonce


Le Royal Vagabond



Voici la lettre que les diois ont reçu de Gilou19, banquier de Dié, concernant le Royal Vagabond. Il y a d'autres banquiers pour les autres villes du duché vous les rencontrerez sur place...
Pour m'y être inscrite et avoir joué, je témoigne que ça peut rapporter gros Laughing

Citation :
Chers amis,
Chères amies,

Si je vous écris ce courrier aujourd’hui, c’est pour vous informez que j’ai été nommé banquier de la Ville de Dié pour le Royal Vagabond.
Ce dernier est un casino virtuel où vous pourrez tenter votre chance à différents jeux comme : « La boulasse, le crabe, la carpette, … ». Vous pouvez y accéder via le lien suivant : http://www.royal-vagabond.com/jeux.php

Pour ce faire, nous devrons prendre RDV pour effectuer une transaction sur le marché local afin que je reçoive la mise pour laquelle vous désirez jouer. Sachant que le minimum imposé par transaction est de 20 écus (1 écus = 1 jeton)

J’ai décidé de créer un parchemin de fidélité pour les plus érudit. Un parchemin contient 5 commandes de jetons et reste valable pour une durée de 3 mois à dater de la première commande. Il vous donnera droit à 5% de jetons gratuit de la valeur de vos 5 commandes. Si toute fois, la valeur de vos 5 commandes devait excéder le double de la mise minimum ç à d (5 x 20 écus) x 2 = 200 écus, je porterais cette remise à 10 % ç à d à 20 jetons gratuit.

Pour vos commandes, vous avez 2 possibilités : soit par simple courrier soit directement à mon bureau (recommandé) via le lien suivant http://le-royal-vagabond.easyforumpro.com/Administration-du-Lyonnais-Dauphine-f16/Caisse-de-Die-t86.htm

Alors faites vos jeux, ………………….., rien ne va plus !!!

Gilou19
Banquier pour Dié

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=princesse_l
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Gazette Dauphinoise] Edition du 6 Octobre 1455   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Gazette Dauphinoise] Edition du 6 Octobre 1455
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Prise du Chateau de Dijon, 19 octobre 1455
» Soirée du vendredi 15 Octobre 2010
» La gazette
» [ED10] [Defis journée 6] Nice - Basse-Normandie le 13 Octobre
» Soirée du Vendredi 22 Octobre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Gazette Lyonnaise-Dauphinoise :: Rez-de-Chaussé : Accueil :: Bibliothèque :: Archives des Editions-
Sauter vers: