Le journal du Lyonnais-Dauphiné
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Octobre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
CalendrierCalendrier
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» La Gazette Lyonnaise-Dauphinoise du 25 juillet 1464
Mar 26 Juil - 16:36 par Arwel

» La Gazette Dauphinoise du 22 février 1457 Nouvelle charte graphique
Jeu 14 Juil - 22:43 par Arwel

» Arrivée De Keyne De Troie
Jeu 26 Aoû - 17:24 par Arwel

» Arrivée de xyphos
Jeu 18 Juin - 12:14 par xyphos

» La Gazette Dauphinoise du 22 février 1457
Dim 22 Fév - 17:20 par Arwel

» Arrivée de kevin4310
Sam 24 Jan - 14:09 par Arwel

» Arrivée de Guilin
Mer 21 Jan - 19:00 par Guilin

» Gazette Dauphinoise du 17 janvier 1457
Dim 18 Jan - 4:11 par Arwel

» Selrach arrive !
Dim 28 Déc - 10:18 par Selrach


Partagez | 
 

 La Gazette Lyonnaise-Dauphinoise du 25 juillet 1464

Aller en bas 
AuteurMessage
Arwel
Co-directrice
Co-directrice
avatar

Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: La Gazette Lyonnaise-Dauphinoise du 25 juillet 1464   Mar 26 Juil - 16:19



Edition lyonnaise-dauphinoise du 25 juillet de l'an 1464

EDITO

Chères lectrices, chers lecteurs,

voici enfin le numéro du retour de La Gazette Lyonnaise-Dauphinoise, anciennement connue comme La Gazette Dauphinoise ! J'espère que vous apprécierez la nouvelle présentation pour ceux qui connaissaient déjà nos publications. Pour les autres, vous pouvez aller jeter un oeil dans les archives de la Gazette Lyonnaise-Dauphinoise ou dans les dernières publications ! C'est ouvert à tous.

Un numéro dont la partie divers sera consacrée à la Saint-Jean et à la poésie ! Pour le reste, vous retrouverez les rubriques habituelles de La Gazette Lyonnaise-Dauphinoise.

Je profite de cet édito pour signaler que nous recherchons des journalistes dans les villes du Duché pour nous tenir informés des élections et des diverses animations ou nouvelles de nos villes ! Avis aux amateurs !

Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter une bonne lecture !

La Direction



SOMMAIRE


Le Lyonnais-Dauphiné

Politique

Entretiens avec les Conseillers Ducaux

Vie Sociale

Droits et devoirs des Lyonnais-Dauphinois ou du Dépeuplement
Le Guide des Tavernes


Sport

Tournoi de tir à l'arc ducal


Briançon

Bal de la Saint-Jean


Lyon

Politique


Dié

Divers


Autres villes

Nous recrutons !


Hors Duché

Les Conseils des Provinces limitrophes
Les Honneurs Royaux
Voyage à Alexandrie


Divers

Recettes

La Saint-Jean

Poésie

Origine médiévale d'une expression de la langue française

Dictionnaire

La poésie à forme fixe


Dernière édition par Arwel le Mar 26 Juil - 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwel
Co-directrice
Co-directrice
avatar

Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: La Gazette Lyonnaise-Dauphinoise du 25 juillet 1464   Mar 26 Juil - 16:21

Le Lyonnais-Dauphiné

Politique

Entretiens avec les Conseillers Ducaux



C'est sans surprise que le 19 Juillet dernier, la liste POUET (Pour l'Ouverture, l'Union, l'Espérance et le Travail) a été élue avec 100% des suffrages. Sans surprise puisqu'il n'y avait qu'une seule liste en lice, comme c'est le cas dans notre belle Province depuis fort longtemps ! Ces élections ont cependant été l'occasion pour moi de m'entretenir avec la plupart des Conseillers Ducaux qui ont accepté de répondre à mes questions. Il ne manque qu'Arthurus, actuellement en retraite monastique, ainsi que Flavie, l'actuelle Connétable et Sixtinee Cypher, l'actuelle Porte-Parole. espérons que ces deux femmes sauront mieux répondre à vos demandes qu'aux miennes, puisqu'elles n'ont même pas daigné se fendre d'un courrier pour me dire qu'elles refusaient de répondre à mes questions. Je remercie les neuf autres Conseillers pour le temps qu'ils m'ont accordé.

Entretien avec Markram, actuel CAM :

Citation :
Arwel : Bonjour Markram, je vous remercie de bien vouloir répondre à mes questions. Pourriez-vous, dans un premier temps, vous présenter à nos lecteurs en quelques mots ?

Markram : Bonjour, Arwel. Alors oui, je peux me présenter à vos lecteurs qui ne me connaitraient pas. Je suis Markram, actuel maire de Dié et Commissaire aux Mines de notre duché pour encore quelque jours. J'aime à me caractériser comme une personne toujours avenante et disposée à faire une petite blague. Je ne me sépare jamais de mon bonnet à grelots pour me rappeler chaque jour, d'où je viens et quelle place j'occupe dans notre duché. Une sorte de garde fou, on dira. Plus récemment, j'ai rejoint la Chancellerie du Lyonnais-Dauphiné pour devenir ambassadeur auprès du Comté du Languedoc. La diplomatie a toujours été un domaine qui m'a attiré, même si au jour le jour, je ne suis pas trop doué pour cela.

A. : Pensez-vous continuer à exercer vos talents dans le même domaine que lors du présent mandat ou désirez-vous en changer ?

M. : Alors, j'aimerais beaucoup aller dans le pôle justice, cela avait été mon voeux lors de mon tout premier mandat, mais certaines personnes présentes étaient indéboulonnables si je puis dire. Si j'avais été contacté à la base, c'était pour mes "soi-disant" compétences économiques qui avaient selon certaines personnes été remarquées lorsque je suis passé à la mairie de Dié. Au final, j'ai terminé Commissaire aux Mines. Donc, je me répète, j'aimerais aller au pôle au justice, mais je crois que l'on va me confirmer pour un nouveau mandat comme CAM. Si Sam reste notre CAC et Arthurus reprend sa place de bailli, alors le pôle économique devrait être assez solide pour tenir l'été.

A. : Quelle(s) grande(s) action(s) voudriez-vous mener lors du prochain mandat ducal ?

M. : Alors, je suis déjà en train de réfléchir à deux actions. Sont-elles grandes ? Je ne sais point, mais au moins, elles ont le mérite de répondre à des problèmes identifiés. La première concernerait une aide (sous forme de prêt) contractée aux mairies du Lyonnais-Dauphiné par le duché pour aider à la reconversion de certaines activités municipales, notamment pour transformer une échoppe. Il faut pas moins de 500 écus pour créer une nouvelle échoppe et je pense que certaines villes n'ont pas la trésorerie suffisante pour aider leurs concitoyens à repartir à zéro. Cette action est déjà en cours de réflexion au conseil ducal, mais malheureusement au point mort par manque... humm... comment dire... d'énergie du conseil. La seconde action concerne une refonte totale du système de prélèvement des impôts que je trouve injuste et inégalitaire tel qu'il est en ce moment. Je viens enfin de collecter des données auprès des maires du duché concernant les impôts de Juin-Juillet et le constat est accablant. Les riches ne paient plus d'impôts et les pauvres en paient toujours autant. Trouvez-vous cela juste? J'ai fait quelques propositions qui permettraient de soulager nos villes qui vont mal économiquement en demandant par exemple une plus grosse participation des villes les plus prospères. Pour le moment, aucun autre conseiller ducal n'a réagi à ma proposition... Ce sera mon cheval de bataille pour le prochain mandat, même si je doute fort que ma proposition soit très populaire au sein de n'importe quel conseil. Enfin, depuis le début de mon mandat au conseil ducal, j'essaie d'être au plus proche des nouveaux maires élus. J'ai créé, en me basant sur des documents existants, une sorte de petit guide et j'ai ouvert un bureau où les maires peuvent venir me trouver pour me poser toutes sortes de questions. Pour avoir été des deux côtés, il y a un gouffre qui sépare les différents élus de ce duché et une défiance envers chacun des deux côtés. Un duché vivant est un duché où tous les acteurs se parlent et vont dans le même sens.

A. : Voulez-vous ajouter autre chose pour nos lecteurs ?

M. : J'ajouterai simplement ceci. Nous avons besoin de gens dans nos mines, nous avons besoin de personnes qui vont cueillir, pêcher ou couper du bois. Nous avons besoin que chaque champ soit cultivé, chaque élevage soit engraissé et que chaque échoppe tourne à plein régime. Sortez de chez vous, allez en taverne boire et sympathiser avec votre voisin. Qui sait vous y trouverez peut-être votre âme soeur au détour d'un verre? Faites vivre ce duché qui vous le rendra au centuple.


A. : Je vous remercie de m'avoir accordé un peu de temps et je vous souhaite un futur mandat productif. A bientôt !

Entretien avec Jenifaël Luna de Castelnau-Montmiral : ancienne Porte-Parole, actuellement sans portefeuille.

Citation :
Arwel : Bonjour Damoiselle Jenifael, je vous remercie de bien vouloir répondre à mes questions. Pourriez-vous, dans un premier temps, vous présenter à nos lecteurs en quelques mots ?

Jenifael : Je suis Jenifaël Luna de Castelnau-Montmiral. Je suis née en Dauphiné, à Valence et j'y ai toujours vécu.

A. : Pensez-vous continuer à exercer vos talents dans le même domaine que lors du présent mandat ou désirez-vous en changer ?

J. : Cette question est comique, car je n'ai aucun talent, dans le domaine politique, j'essaye d'apprendre, cela me demande de comprendre une logique, qui n'est pas mienne, une organisation qui n'est pas mienne. Plutôt que de parler de changement ou non de fonction, j'espère en apprendre plus durant le mandat à venir, plutôt que durant celui qui s'achève et dans lequel, je n'ai pas pu apporter réellement ma contribution, tant la formation m'a fait défaut et le fonctionnement m'était inconnu.

A. : Quelle(s) grande(s) action(s) voudriez-vous mener lors du prochain mandat ducal ?

J. : J'espère pouvoir, enfin apprendre et tenter d'être utile à notre duché. Je ne pense pas être si mauvaise que cela, puisque j'occupe depuis un an, une fonction royale, je me suis dit que si j'étais capable de cela, alors je serais capable, de servir dignement mon duché. Voilà ma grande action, ou plutôt mon grand espoir, pour le prochain mandat, essayer de me révéler utile.

A. : Voulez-vous ajouter autre chose pour nos lecteurs ?

J. : Il n'y a rien à ajouter, je pense.

A. : Je vous remercie d'avoir accepté de répondre à mes questions en toute honnêteté et je vous souhaite un futur mandat très instructif. A bientôt !

Entretien avec Alexa, actuelle Juge.

Citation :
Arwel : Bonjour Alexa, je vous remercie de bien vouloir répondre à mes questions. Pourriez-vous, dans un premier temps, vous présenter à nos lecteurs en quelques mots ?

Alexa : Bonjour Votre Grâce ! C'est moi qui vous remercie de faire revivre la Gazette. Nous manquons de ce genre d'initiatives, Je me nomme donc Alexa et je ne connais pas mes parents. Je suis née et j'ai grandi auprès de la famille Santos dans la petite ville de Sétubal au sud du Portugal spécialisée dans la pêche à la sardine.A l'âge de 14 ans je suis partie seule sur les routes pour le Languedoc et en Provence. Je me suis dès le début intéressée aux arts de la guerre et je m'engageais à chaque danger. Lors d'un conflit j'eus même la fierté de poutrer un homme à l'aide de mes poings seulement. (*sourit à ce souvenir*). Je me liais avec la Comtesse Ledzeppelin et son frère Alejandro et lorsqu'ils vinrent en Lyonnais Dauphiné je décidais d'y venir aussi. Avant même d'atteindre Lyon, je posais mes affaires à Montélimar pour répondre à votre appel contre les Brancaleone au plus vite. Grand bien m'en prit puisque je m'attachais immédiatement à cette ville. J'y servis des années durant à l'ost puis au Guet. Je m'y fis des amis précieux dans cette ville. J'ai aujourd'hui 19 ans et suis boulangère.. Je crois que j'ai fait le tour de cette longue présentation.

A. : Pensez-vous continuer à exercer vos talents dans le même domaine que lors de votre premier mandat ou désirez-vous en changer ?

A. : Franchement je n'en sais rien. Avant même que le duc Walan l'autre fois m'ait demandé, je lui précisais que je ne connaissais que le domaine militaire tant je craignais d'être ridiculisée dans un domaine inconnu, mais je n'aurais refusé aucun poste. Cette fois j'ai précisé à son Altesse Madeleine en lui rendant une réponse positive, que je ne connais que le domaine militaire mais j'ajoutais que s'il est nécessaire je suis à sa disposition pour autre chose qui ne soit pas trop difficile quand même. J'ai dit cela car j'ai constaté sur la liste pas mal de gens ayant des connaissances militaires déjà et que j'ai pu me faire une idée lors de mon premier mandat de ce que sont les autres charges et me sens capable d'apprendre autre chose si on m'aide. Je serais intéressée de me diversifier.

A. : Quelle(s) grande(s) action(s) voudriez-vous mener lors du prochain mandat ducal ?

A. : Ho mon fantasme serait sûrement celui d'une belle guerre victorieuse faisant du Duc de Lyonnais Dauphiné, le Roy du monde. (*éclate de rire*) Mais en restant sérieux et diplomate je dirais que c'est un peu difficile de réponde à cette question vu que c'est la Duchesse qui décidera des actions du Conseil. Mais la dépopulation étant un problème urgent et gravissime même si généralisé, je souhaiterais pouvoir apporter ma pierre dans ce qui sera fait sur le sujet.

A. : Voulez-vous ajouter autre chose pour nos lecteurs ?

A. : Oui, bien volontiers ! Je dirais aux lecteurs ceci : "Notre Duché est magnifique mais il manque de bras pour y oeuvrer : des Conseillers, des maires, des avocats, des ambassadeurs, des membres du Guet et plein d'autre choses. Tout comme la majorité d'entre vous, je suis issue de la base, simple roturière et je me suis lancée pour aider. Nous serons plusieurs dans ce cas ce mandat et c'est bien. Donc n'ayez pas peur de participer. Parfois les caractères s'accrochent, les idées s'affrontent mais on avance ainsi. Viendez ! Le Lyonnais Dauphiné le vaut bien !"
A vous j'ajouterais un grand merci pour m'avoir donné la parole et vous souhaite une bonne journée.


A. : De rien, je ne fais que mon devoir. Je vous remercie d'avoir accepté de répondre à mes questions en toute honnêteté et je vous souhaite un futur mandat très productif. A bientôt !

Entretien avec Axel Baccard, dicte la Précieuse, actuelle Procureur.



Citation :
Arwel : Bonjour Axel, je te remercie de bien vouloir répondre à mes questions. Pourrais-tu, dans un premier temps, te présenter à nos lecteurs en quelques mots ?

Axel : Bonjour à tous, je suis Axel Baccard d'Irissarri , épouse de Thibérian Baccard qui fut Duc du Lyonnais -Dauphiné à quelques reprises. Nous habitons avec notre fils à Die. Je vis depuis de très longues années dans notre duché durant lesquelles j''ai participé à une douzaine de conseils ducaux durant mes jeunes années , j'ai également vécu très longuement à Briançon que j'ai eu la chance de diriger quelques mandats durant. Il y a plusieurs années j'avais complètement cessé toute action politique pour me consacrer à l'Université que je dirige depuis près de 5 années , avec une interruption de quelques mois au milieu.
Ah oui... et une jeune femme à la Bienveillance légendaire m'a surnommée il y a fort longtemps la Précieuse ! Pour de nombreuses raisons je crois que ce petit nom me convient parfaitement. Chacun y mettra le sens qu'il voudra derrière...


A. : Penses-tu continuer à exercer tes talents dans le même domaine que lors de tes précédents mandats ou désires-tu en changer ?

A. : A vrai dire j'aimerais changer mais j'ai également des procès en cours que j'aimerais poursuivre jusqu'à leur fin. Donc nous verrons ce que l'on pourra me proposer...


A. : Quelle(s) grande(s) action(s) voudrais-tu mener lors du prochain mandat ducal ?

A. : Je ne crois pas être la femme de grandes actions, j'aime avoir des défis à relever mais je crains que le plus grand des défis à l'heure actuelle soit de rappeler aux Dauphinois que rien ne pourra se faire sans eux et sans qu'ils sortent de leur chaumière.


A. : Veux-tu ajouter autre chose pour nos lecteurs ?

A. : L'université est ouverte chaque jour ! ET votre Recteur vous attend et a besoin de vous pour réaliser un emploi du temps digne de ce nom. Nous avons besoin de tous les professeurs et tous les étudiants disponibles pour la faire vivre sinon elle s'éteindra...

A. : Je te remercie d'avoir accepté de répondre à mes questions en toute honnêteté et je te souhaite un futur mandat très productif. A bientôt !

Entretien avec Tenebreux, actuel Capitaine.


Citation :
Arwel : Bonjour Ten, je te remercie de bien vouloir répondre à mes questions. Pourrais-tu, dans un premier temps, te présenter à nos lecteurs en quelques mots ?

Tenebreux : Eh bien, je me nomme Ténébreux, je suis un ancien soldat de l'ost et responsable de la garnison de Dié pour le guet. Je suis actuellement en poste en tant que capitaine du Lyonnais Dauphinais.

A. : Penses-tu continuer à exercer tes talents dans le même domaine que lors du mandat actuel ou désires-tu en changer ?

T. : La politique ne m'intéressant pas, je compte rester capitaine pour le moment et continuer de m'investir dans la défense du duché pour garder ses citoyens en sécurité.

A. : Quelle(s) grande(s) action(s) voudrais-tu mener lors du prochain mandat ducal ?

T. : Je suis actuellement de mettre en place du recrutement via courrier dans tout le duché pour trouver des personnes intéressées et également essaye d'organiser un entrainement des troupes du guet, pour les garder à niveau le jour où il y aura du grabuge.

A. : Veux-tu ajouter autre chose pour nos lecteurs ?

T. : Je voudrais rajouter que le guet du LD recrute tout type de profil sans restriction et qu'une carrière au guet apporte beaucoup de possibilités d'avenir et d'expérience ainsi qu'un large panel de métiers différents au sein du guet comme soldat, intendant, infirmier, maître-chien etc...


A. : Je te remercie d'avoir accepté de répondre à mes questions en toute honnêteté et je te souhaite un futur mandat qui réponde à tes attentes. A bientôt !

Entretien avec son Altesse Madeleine de Firenze : ancienne Juge, actuelle Régente.



Citation :
Arwel : Bonjour, je vous remercie de bien vouloir répondre à mes questions. Pourriez-vous, dans un premier temps, vous présenter à nos lecteurs en quelques mots ?

Madeleine : Bonjour à vous, et merci de me laisser cette tribune au sein des pages de la Gazette.
Je me nomme Madeleine de Firenze, fille de feu Sa Majesté le roi Nicolas et de Rosalinde Wolback-Carrann, actuelle vicomtesse de Riverie et dame de La Motte-Saint-Martin en LD. C'est pour gérer les terres de ma mère que je suis arrivée tout d'abord en Lyonnais-Dauphiné, puis j'ai décidé de m'investir en politique, au niveau ducal tout d'abord où j'achève mon troisième mandat en temps que juge, et royal, puisque je suis également secrétaire d'état.


A. : Quelles qualités pensez-vous avoir pour faire une bonne future Régnante ?

M. : Je ne sais si je suis la mieux placée pour être juge de mes qualités et de mes défauts, mais je crois pouvoir me dire relativement patiente, à l'écoute de mon prochain et ouverte d'esprit (sauf quand il s'agit de jeter des chatons dans les feux de la saint Jean !). J'ai également de grandes facilités à apprendre, avantage de jeunesse qui me permettra de compenser une certaine inexpérience que certains m'ont reprochée à l'annonce de ma candidature.

A. : Quelle(s) grande(s) action(s) voudriez-vous mener lors du prochain mandat ducal ?

M. : La priorité est et restera la gestion courante, car il ne sert à rien de s'engager dans de grands et beaux projets si la base n'est pas là ; on ne construit pas une maison sur du sable, surtout en été ! Cela dit, j'entends m'investir personnellement à restaurer l'influence du Lyonnais-Dauphiné sur la scène nationale notamment par une participation intense aux conseils royaux. Sinon, bien sûr poursuivre les projets qui ont été engagés lors de ce mandat et du précédent : La repopulation, la révision du coutumier, l'organisation de la foire, etc.
Je ne sais pas encore comment, mais je compte également faire davantage appel à cette noblesse qui se morfond au fond de ses châteaux, et bien sûr, lancer de nouvelles animations pour réveiller un peu notre gargote !


A. : Voulez-vous ajouter autre chose pour nos lecteurs ?

M. : Eh bien... Que le Lyonnais-Dauphiné est en perpétuelle recherche de bonnes volontés, certains postes demandent assez peu d'investissement en terme de volume horaire, il y en a pour tous les goûts, et bien sûr les débutants seront formés alors n'hésitez pas !
Et enfin, je vous remercie d'avoir pris le temps de me lire. Que le Très-Haut ait le Lyonnais-Dauphiné et ses habitants en Sa Sainte Garde.


A. : Je vous remercie d'avoir accepté de répondre à mes questions en toute honnêteté et je vous souhaite un futur mandat plein d'apprentissages. A bientôt !

Entretien avec Rosemary Wolback-Carrann, actuelle CAC.



Citation :
Arwel : Bonjour Rosemary, je vous remercie de bien vouloir répondre à mes questions. Pourriez-vous, dans un premier temps, vous présenter à nos lecteurs en quelques mots ?

Rosemary : Bonjour à vous, lectrices, et lecteurs. Je me présente donc, Rosemary Wolback-Carrann, je suis venue en Lyonnais-Dauphiné rejoindre ma nièce Madeleine de Firenze. Je me suis alors installée à Dié. Je suis apparitrice, et audiencière Près le Tribunal du Palais depuis le mois de Mars, et nouvellement tribun de la ville dioise.

A. : Dans quel(s) domaine(s) espérez-vous pouvoir exercer vos talents lors du prochain mandat ?

R. : La justice ainsi que l'économie seraient sans aucun doute les deux domaines qui m'intéresseraient le plus.

A. : Quelle(s) grande(s) action(s) voudriez-vous mener lors du prochain mandat ducal ?

R. : Pour moi ce sera tout nouveau ; j'aurai déjà à apprendre le fonctionnement du conseil ducal, à découvrir les lieux, les habitudes des conseillers...Bref, me familiariser avec tout cela, Mais ça ne me paraît pas insurmontable ! Une fois tout cela fait, et dès que je serai à l'aise dans ma fonction que l'on m'aura attribué, j'entends bien participer à tous les débats, et en proposer.
Ayant parcouru quelques villes avant de me poser, force est de constater que les villes ne sont pas très dynamiques. Malgré tout, dès que je suis arrivée, plusieurs animations étaient en cours, et je trouve que notre actuel Régnant semble s'y être beaucoup impliqué. Je pense donc que le premier point important à traiter est la dépopulation, et donc, trouver les moyens de lutter contre ce phénomène.


A. : Voulez-vous ajouter autre chose pour nos lecteurs ?

R. : Merci d'avoir pris la peine de me lire jusqu'au bout !

A. : Je vous remercie d'avoir accepté de répondre à mes questions en toute honnêteté et je vous souhaite un futur mandat très productif. A bientôt !

Entretien avec Samuel Rossal, ancien Commissaire au Commerce, actuel Bailli.


Citation :
Arwel : Bonjour Sam, je te remercie de bien vouloir répondre à mes questions. Pourrais-tu, dans un premier temps, te présenter à nos lecteurs en quelques mots ?

Samuel : Bonjour Arwel. Je me nomme Samuel Rossal et entre autre chose je suis un ancien maire d'Embrun, ancien duc du duché et de nombreuses fois Bailli et CAC. J'ai tenté à plusieurs reprises d'autres postes tels que Connétable mais je ne me sens bien que dans le domaine économique c'est pour cette raison que depuis mon retour en politique ces derniers mois je suis de nouveau le Commissaire au Commerce du duché.

A. :  Penses-tu continuer à exercer tes talents dans le même domaine que lors de tes précédents mandats ou désires-tu en changer ?

S. : Cela sera discuté au sein du futur Conseil Ducal et je ne suis pas celui qui décidera en dernier ressort comme tu le sais mais en effet j'aimerais assez.

A. : Quelle(s) grande(s) action(s) voudrais-tu mener lors du prochain mandat ducal ?

S. : J'ai déjà commencé en fait. Nous avons réussi à relancer le commerce avec nos voisins et j'espère assez voir d'autres contrats d'exportation lors du prochain mandat ducal.

A. : Veux-tu ajouter autre chose pour nos lecteurs ?

S. : Ce sera en rapport avec les mines. Le fer est notre richesse car nombre de duchés nous en demandent. La pierre nous permet de rester indépendants en ce qui concerne l'entretien de nos mines. Moralité : allez aux mines cet été nous allons en avoir besoin et en plus il y fait frais. Profitez-en !

A. : Je te remercie d'avoir accepté de répondre à mes questions en toute honnêteté et je te souhaite un futur mandat plein de travail et de résultats positifs. A bientôt !

Entretien avec Walan de Meyrieux, ancien Duc, actuel Prévôt.


Citation :
Arwel : Bonjour, je vous remercie de bien vouloir répondre à mes questions. Pourriez-vous, dans un premier temps, vous présenter à nos lecteurs en quelques mots ?

Walan : Quelques mots ... c'est dur. J'avais commencé à vous préparer une sorte de biographie résumée, mais c'était encore trop long. Et même maintenant, je crains de l'être encore ...

Disons donc que je suis désormais l'un des plus "anciens" dauphinois actifs, puisque je me suis installé à Vienne en 1454 et que j'ai commencé à m'y investir -d'abord à l'ost, puis dans la politique municipale, puis enfin dans la politique ducale- quasiment dès mon arrivée. Depuis, je n'ai jamais cessé d'oeuvrer au service du Duché, même s'il y a eut des périodes d'activité et de fonctions plus ou moins importantes.

Je suis un touche à tout. J'ai longtemps été traité comme un "mouton noir" qui avait tendance à dire les choses déplaisantes, mais ça s'est calmé. On m'a dit iconoclaste, car j'ai souvent été à l'origine de réformes importantes dans les fonctionnements ou les organisations ; on m'a parfois accusé aussi d'être "conservateur", car j'ai aussi souvent lutté contre le changement pour le changement. Comme quoi ...

Par ma simple "longévité", j'ai participé à la mise en place de nombreuses choses dans le Duché et j'ai vu beaucoup de l'évolution de sa vie politique, militaire et nobiliaire. J'ai toujours essayé de conseiller de mon mieux les différentes personnes que j'ai été amené à servir, et de guider les plus jeunes dans leurs premiers pas.

En 1458, j'ai quitté toute politique ducale après une dizaine de mandats ducaux en trois ans, avec une profonde lassitude et une envie de changement. J'ai donc rejoint l'ordre royal de la Licorne, ce qui m'a conduit à parcourir les routes du royaume, sans pour autant détourner mon regard de ce qui se passait en Lyonnais-Dauphiné, ni cesser de donner des conseils, mais avec plus de recul. J'ai eu en mars dernier l'honneur d'être adoubé chevalier de cet ordre.

En 1462, Sa Majesté Nicolas m'a également fait l'honneur de me nommer parmi les Pairs de France, honneur que ses successeurs ont maintenu, si bien que je conseille également notre Souverain dans la mesure des mes moyens.

Et en janvier dernier donc, alors que je revenais de la guerre contre l'Empire, vous m'avez proposé de rejoindre à nouveau le Conseil Ducal et j'ai accepté, en espérant pouvoir redonner à nouveaux conseils et avis.

Il y aurait beaucoup plus à dire, mais je pense que j'ai déjà été long et je ne sais pas quels détails peuvent intéresser vos lecteurs, qu'il s'agisse de l'histoire du Duché, de récits de batailles ou de questions plus personnelles. Aussi je vais en rester là et je pense qu'ils sauront m'adresser d'éventuelles questions.


A. : Après quatre mois de règne à la tête du Lyonnais-Dauphiné, dans quel domaine aimeriez-vous exercer voss talents ?

W. : Je souhaiterais demeurer à un poste "généraliste", où il m'est possible de m'intéresser et de m'impliquer dans les différentes discussions et projets sans être cantonner à une spécialité.

A. : Quelle(s) grande(s) action(s) voudriez-vous mener lors du prochain mandat ducal ?

W. : J'aimerais que le nouveau Conseil Ducal persiste dans les efforts entamés jusqu'à présent pour redynamiser le Duché, attirer de nouveaux habitants, motiver les actuels à s'investir et à se bouger, etc.
A vrai dire, ça ne passe sans doute pas par des grandes actions, mais sans doute par de multiples petites, ce que nous avons tenté de commencer lors des derniers mandats.


A. : Voulez-vous ajouter autre chose pour nos lecteurs ?

W. : Qu'ils n'hésitent pas à bouger pour leur ville et leur Duché, à participer aux différentes discussions, animations, aux projets et autres. Qu'ils posent des questions, s'intéressent et ne se laissent pas engluer par le quotidien.

A. : Je vous remercie d'avoir accepté de répondre à mes questions en toute honnêteté et je vous souhaite un futur mandat très productif. A bientôt !

Arwel Chanvigny-Dagincourt


Dernière édition par Arwel le Mar 26 Juil - 17:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwel
Co-directrice
Co-directrice
avatar

Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: La Gazette Lyonnaise-Dauphinoise du 25 juillet 1464   Mar 26 Juil - 16:23

Vie Sociale

Droits et devoirs des Lyonnais-Dauphinois ou du Dépeuplement

Le dépeuplement dont est victime le Lyonnais-Dauphiné mais également la plupart des autres Provinces, à entendre ce que disent les voyageurs, m'a fait songer à un article qu'avait rédigé un journaliste de la Gazette en 1457... Un journaliste mais également un grand ami, Antoine de Navarre, dict Pouilleux... Je pense que s'il était encore de ce monde et s'il me voyait revenir à mes premières amours après m'être perdue dans les méandres de la politique, il en serait heureux et ne m'en voudrait pas de reprendre son raisonnement pour l'adapter à la situation actuelle...

Comme il le disait, vivre en Lyonnais-Dauphiné nous donne des droits alliés à des libertés : droit et liberté de travailler dans de nombreux endroits, droit de vote, liberté d'expression, notamment en salle de doléances, droit de voyager librement etc... Cependant, tous ces droits et ces libertés induisent une contrepartie...

Comme me le disait une jeune voyageuse de passage à Dié, il y a quelques jours, si chacun d'entre nous donnait quelques minutes de son temps pour aller en taverne ou sur la halle ou en gargote, la vie serait bien plus belle dans nos contrées...

Voici d'autres moyens de rendre au Duché et à nos villes ce qu'ils nous donnent :

- Aller plus régulièrement aux mines.
- Si vos productions ne se vendent pas, les donner à votre ville ou au Duché ou alors les leur revendre moins cher.
- Pensez également aux ressources naturelles : poissons, fruits, bois !
- Lors de vos voyages hors Duché, vous pouvez proposer vos talents en tant que marchand ambulant ou en tant qu'ambassadeur.
- Le Guet recrute constamment, c'est une bonne occasion de servir son Duché tout en étant payé grassement.
- Enfin, si vous ne savez que faire de vos écus, faites-en profiter ceux qui en ont besoin : les pauvres, vos mairies qui ont parfois du mal à joindre les deux bouts !

Pour conclure, chacun d'entre nous peut oeuvrer pour ce Duché dans la mesure de ses possibilités. N'hésitons pas et peut-être verrons-nous les nouveaux arrivant rester !

Qu'est-ce qu'être Lyonnais-Dauphinois ?

Arwel Chanvigny-Dagincourt

Le Guide des Tavernes



Notre Duché est souvent traversé par les voyageurs et chaque ville comporte plusieurs tavernes. Afin de vous impliquer un peu dans la rédaction de la Gazette, je me propose de faire un guide des tavernes participatif. Cela signifie que vous, lecteurs, devrez apporter votre participation. De quelle manière ? En voulant bien répondre au petit questionnaire qui suit :

Citation :
- Ville :

  - Nom de la taverne :

  - Nom du propriétaire :

  - Présence du propriétaire en sa taverne :

  - Nom du tavernier :

  - Présence du tavernier en sa taverne :

  - Y joue-t-on au ramponneau ?

  - Prix des consommations :

  - Prix des menus affichés :

  - Selon vous, comment qualifieriez-vous les prix pratiqués dans cette taverne ?

  - L' approvisionnement de la taverne est-il fait régulièrement ?

  - Descriptif de la taverne : (Copier coller le descriptif de la taverne)

  - Fréquentation de la taverne :

  - Type de clientèle : (Rayer les mentions inutiles)


     Vagabond

     Paysan

     Artisan

     Erudits

     Un peu de tout


     Ecclésiastiques

     Politiciens

     Soldats

     Autres

     Un mélange de tout


  - Ambiance :

  - Accueil des étrangers :


N'hésitez pas à me faire parvenir vos réponses - vous pouvez remplir le questionnaire pour autant de villes et de tavernes qu'il vous plaira - afin de voir votre taverne préférée être promue dans le prochain numéro de la Gazette ! Merci de votre participation !

Arwel Chanvigny-Dagincourt


Dernière édition par Arwel le Mar 26 Juil - 17:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwel
Co-directrice
Co-directrice
avatar

Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: La Gazette Lyonnaise-Dauphinoise du 25 juillet 1464   Mar 26 Juil - 16:26

Sport

Tournoi de tir à l'arc ducal


Afin de fêter la Saint-Jean, le Duché et les villes ducales ont organisé le grand tournoi de tir à l'arc de la Saint-Jean. La Capitale et Valence n'ont pas participé à ce tournoi, la ville d'Embrun, elle l'avait limité à ses seuls habitants ! Enfin, les villes de Briançon, Vienne, Montélimar et Dié ont organisé des tournois où tout un chacun pouvait aller se mesurer aux cibles !

Voici dont les résultats dans chaque ville, sauf pour Embrun que je n'ai pas réussi à me procurer à ce jour :

Vienne : du 27 juin au 4 juillet 1464

  1 Quercus. 2835 points 50 écus
  2 Walan 1960 points 30 écus
  3 Achile53 1693 points 20 écus
  4 Arwel 1566 points
  5 Hermess 1534 points
  6 Charlyne_de_lacroix 1268 points
  7 Murlock 1191 points
  8 Tombetouts 625 points


Montélimar : du 29 juin au 6 juillet 1464

  1 Jackouille 2946 50 écus
  2 Quercus. 2389 30 écus
  3 Gregory_house 2047 20 écus
  4 Arwel 1985
  5 Alexa 1939
  6 Sixtinee 1922
  7 Bebert 1918
  8 Laodin 1445
  9 Brockk 1184
  10 Sheppard 57

Briançon : du 28 Juin jusqu'au 05 juillet 1464

  1 Nicekev 2405
  2 Quercus.2308
  3 Arwel 1809
  4 Nastalya 1674
  5 Horasmus 1616
  6 Briega 1303
  7 Dan42123 1204
  8 Codona 511
  9 Roudan 22
  10 Flavie 0 (sortait de taverne!)

Dié : du 9 au 16 juillet :

  1 Durandal 4033 50 écus
  2 Quercus. 2744 30 écus
  3 Markram 2587 20 écus
  4 Arwel 2282
  5 Tenebreux 2108
  6 K.aellym 1926
  7 Eleane 1722
  8 Maximilien_robs 1532
  9 Titi04 1516
  10 Amalricus 1378
  11 Clodine 1283
  12 Desirade 1280
  13 Jashugan 1172
  14 Madeleine_df 1166
  15 Apokrin 972
  16 Rosemary. 924
  17 Cujo 400
  18 Wolfy69 226

Félicitations à tous les participants et plus particulièrement à Durandal, Jack et Quercus pour leurs très bons scores.


Tournoi de tir à l'arc de Dié
Tournoi de tir à l'arc d'Embrun
Tournoi de tir à l'arc de Briançon

Arwel Chanvigny-Dagincourt


Dernière édition par Arwel le Mar 26 Juil - 17:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwel
Co-directrice
Co-directrice
avatar

Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: La Gazette Lyonnaise-Dauphinoise du 25 juillet 1464   Mar 26 Juil - 16:28

Briançon

Bal de la Saint-Jean



A Briançon, pour clôturer le tournoi de tir à l'arc, l'adjoint aux animations, messire Horasmus, avait organisé un bal haut en couleurs ! Tout d'abord, ce bal se déroulait en plein air. La musique était plaisante, un groupe de saltimbanques avait été convié pour animer la soirée. Les habitants et les visiteurs présents ont même eu droit à une animation surprise : le bal des corbeaux et des colombes qui s'est poursuivi en pluie de suie et de farine - les corbeaux et les colombes n'étant que des grives couvertes de suie ou de farine pour faire illusion ! La fête a failli virer en bataille géante mais messire Horasmus a su tourner les choses à son avantage et désamorcer l'éventuel souci en invitant à danser la principale belligérante ! Tout s'est finalement bien passé, les invités ont ensuite pu continuer à profiter de la musique, des mets et des boissons, le tout, fort délicieux ! Merci messire Horasmus, continuez d'égayer Briançon par vos initiatives !

Bal de la Saint-Jean de Briançon

Arwel Chanvigny-Dagincourt

Lyon

Politique

Elections municipales

Le 21 juillet dernier ont eu lieu les élections municipales de Lyon. Deux candidats étaient en lice : Atlas de Lablanche d'Abancourt et William de Hoegaarden (IG : Will_o_garden ). C'est donc messire Will qui a remporté les élections et est devenu maire de Lyon avec 63.6% des suffrages, tandis que messire Atlas n'en remportait que 36.4%.

Ayant eu un entretien avant les élections avec messire Atlas, je vous en fais profiter !

Entretien avec Atlas, candidat à la mairie de Lyon.

Citation :
Arwel : Bonjour messire Atlas, je vous remercie de bien vouloir répondre à mes questions. Tout d'abord, pouvez-vous vous présenter rapidement pour nos lecteurs ?

Atlas : Bien sûr votre Grasce, je suis Atlas de Lablanche d'Abancourt, Seigneur de Boursault et de Lignorelles. Je suis arrivé à Lyon il y a environ dix jours dans le but de m'établir ici et de m'investir dans cette ville et dans ce duché avec ma conjointe Klouska d'Hauterroche. J'ai passé les sept dernières années en Champagne dans le Domaine Royal. Je compte plusieurs mandats municipaux dans les villes de Clermont et de Compiègne. J'ai même été amené à administrer les villes de Langres et Argonne qui se retrouvaient parfois sans candidat. J'ai aussi occupé des postes au conseil ducal surtout en économie. J'ai également travaillé à la surintendance royale au poste d'intendant commercial pour la région du Domaine Royal et de la région ligérienne, notamment avec Dame Keena qui était à l'époque du Dauphiné. C'est en quête de défi que j'ai déménagé ici et pour connaitre de nouvelles personnes.

A. : Voulez-vous bien nous présenter les grandes lignes de votre programme électoral ?

A. : Je n'ai pas de programme électoral bien établi. Je compte surtout être un maire très actif à tous points de vue. Je dois apprendre dans un premier temps comment fonctionnent les relations entre la mairie et le duché, que ce soit au niveau du commissaire au commerce ou de la prévôté. Je compte travailler en équipe avec ce conseil en place qui si je suis élu plus que bienvenu à rester.
Le marché est souffrant depuis que je suis arrivé, j'ai constaté de graves manques sur celui-ci. J'ai déjà mis sur pied une équipe de MA de proches pour ravitailler la capitale. L'important, selon moi, pour un premier mandat est l'aspect économique pour établir une fondation solide et de s'occuper de l'animation et du dynamisme de la ville par la suite.


A. : Avez-vous des projets particuliers pour notre Capitale ?

A. : Oui, positionner Lyon comme un port incontournable au niveau du commerce des produits de luxe et un centre commercial important. Je dois prendre connaissance des travaux effectués sur la muraille.

A. : Enfin, souhaitez-vous ajouter autre chose pour nos lecteurs ?

A. : Oui!!! Aux habitants de Lyon de voter pour moi ! car faut pas avoir peur des nouveaux arrivants qui veulent s'investir et s'impliquer dans chaque communauté. Il faut les aider et les épauler. Les changements peuvent se faire en respectant les coutumes et les anciennes traditions. Merci à vous votre Grasce et bonne continuation pour votre Gazette.

A. : De rien et merci. Je vous souhaite bonne chance pour les élections. A bientôt.

Arwel Chanvigny-Dagincourt

Dié

Divers



Même si le tournoi de tir à l'arc est terminé, la ville de Dié ne manque pas de ressources pour se distraire ou pour faire ses emplettes ! Si vous passez par là, vous pourrez vous promener au bord de la Meyrosse, vous détendre dans le jardin des balades et des voeux ou au petit coin des mots de Dié ! Vous pourrez également déguster de délicieux vins et nectars ou de remarquables liqueurs et gourmandises au Diénysos ou visiter la remarquable échoppe de notre maire, messire Markram, Au Charpendié ! N'hésitez pas à venir nous rendre visite ! La ville est accueillante pour qui sait apprivoiser ses habitants !

Arwel Chanvigny-Dagincourt

         Autres villes          

Nous recrutons !

Comme vous l'aurez constaté si vous lisez la totalité de ce numéro, je suis pour l'instant seule afin de rédiger la totalité des articles de cette nouvelle Gazette Lyonnaise-Dauphinoise. Ainsi, je ne peux m'occuper de toutes les villes du Duché. J'ai donc pris celles que j'ai le plus fréquentées ces derniers temps, c'est-à-dire Dié et Briançon. J'ose espérer que les habitants des autres villes du Duché ne m'en tiendront pas trop rigueur ! Afin de pallier ce souci, j'aimerais qu'un ou deux personnes de chaque ville vienne me rejoindre ou tout au moins, me serve de correspondant sur place, pour m'informer de la tenue des élections municipales, des activités en cours, des potins ! Si vous vous sentez l'âme d'un journaliste, n'hésitez pas à me contacter !

Arwel Chanvigny-Dagincourt


Dernière édition par Arwel le Mar 26 Juil - 17:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwel
Co-directrice
Co-directrice
avatar

Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: La Gazette Lyonnaise-Dauphinoise du 25 juillet 1464   Mar 26 Juil - 16:33

Hors Duché

Les Conseils des Provinces limitrophes

Afin de vous aider dans vos préparatif de voyage ou dans toute autre activité qui nécessiterait de contacter un membre des Conseils des Provinces jouxtant le Lyonnais-Dauphiné, nous vous avons préparé un petit tour d'horizon de la composition des Conseils de la Savoie, la Bourgogne, le Bourbonnais-Auvergne, le Languedoc et la Provence !

Nous allons commencer par le Conseil Comtal de Provence qui a été élu le 26 mai dernier et dont la constitution est valable jusqu'au 24 juillet 1464. A la tête de ce Conseil, Aymeric Di Castaneti, Comte Illustre de Provence. Il s'est entouré d'un Porte-Parole, messire Portalis, d'un pôle économique, avec messire Einskaldir comme Commissaire aux Mines, dame Hathor comme Bailli et dame Forest comme Commissaire au Commerce, d'un pôle défense avec sa grandeur Bart de Bassigny Champlecy en tant que Capitaine, messire Elias en qualité de Connétable et la baronne Mielle de Lauvain, comme Prévôt et d'un pôle judiciaire, avec sa grandeur Diane de Bassigny Champlecy, Juge et messire Albius, au poste de Procureur. Pour finir, dame Daisy et sa grandeur Sabdel, ne se sont pas vu attribuer de portefeuille.

Nous allons poursuivre le Conseil Ducal de Bourgogne qui a été élu le 30 juin dernier et dont la constitution est valable jusqu'au 29 août 1464. A la tête de ce Conseil, Desneval de Montpevaurt (ig : Desneval). Il s'est entouré d'un Porte-Parole, messire Phebus de Lescart, seigneur d’Estevaux (ig : phebus_de_lescart ), d'un pôle économique, avec Braine ( ig : Braine) comme Commissaire aux Mines, messire Cedric92 de Virloinal (ig : Cedric92 ) comme Bailli et dame Valene de Brissac, dame de Hocqueville ( ig : Valene.. ) comme Commissaire au Commerce, d'un pôle défense avec Noctis de Melcort (ig : noctis_de_melcort ) en tant que Capitaine, Line (ig : Line ) en qualité de Connétable et dame Gwenn de Lescart, dame d’Estevaux, ( ig : gwenn_de_lescart) pour une durée de 8 jours, en remplacement de Eliete de la Pernelle, dame de Marnay (ig :Eliete ), comme Prévôt et d'un pôle judiciaire, avec Aymeri de Bisac, Vicomte de Sennecey, ( ig : Bisac ), Juge et messire Galeazzo (ig : Galeazzo ), au poste de Procureur. Pour finir, sa grâce Lenada de Valmont, duchesse de la Roche Millay, dame de Tanlay ( ig : Lenada ), ne s'est pas vu attribuer de portefeuille.

Pour continuer le Conseil Comtal du Languedoc qui a été élu le 4 juillet dernier et dont la constitution est valable jusqu'au 2 septembre 1464. A la tête de ce Conseil, dame Camelle [IG : Camelle]. Elle s'est entourée d'un Porte-Parole, messire Guillaume [IG : Guillaume07], d'un pôle économique, avec dame Ailein [IG : Ailein] comme Commissaire aux Mines, messire Nepher Sonozoa [IG : Nepher] comme Bailli et dame Isabeau-Anne, dicte Enduril de Noùmerchat [IG : Enduril] comme Commissaire au Commerce, d'un pôle défense avec messire Cyrus Sinclar [IG : Cyrus_Sinclar] en tant que Capitaine, dame Emilia [IG : Emilia_du_bois_joli] en qualité de Connétable et dame Celifine [IG : Celifine], comme Prévôt et d'un pôle judiciaire, avec messire Arcadhias de Vaudalm [IG : Arcadhias], Juge et messire Chrisliner [IG : Chrisliner], au poste de Procureur. Pour finir, messire Andrea de Mortemart Amnell [IG : Andrea.] et dame Maylodie Tholes [IG : Maylodie], ne se sont pas vu attribuer de portefeuille.

Et encore un ! Le Conseil Ducal de Savoie qui a été élu le 6 juillet dernier et dont la constitution est valable jusqu'au 4 septembre 1464. A la tête de ce Conseil, Michalak de Valdesti de Chenot. Il s'est entouré d'un Porte-Parole, messire Chewbaca, d'un pôle économique, avec son altesse impériale Lorenz Von Frayner comme Commissaire aux Mines, sa grâce Yvon-Ulrich Borgia-Diftain d'Embussy-Taschereau comme Bailli et monseigneur Modimir Capeblanche comme Commissaire au Commerce, d'un pôle défense avec monseigneur Haeven von Valendras en tant que Capitaine, damoiselle Amédiane Aristonelle Noëlle di Leostilla en qualité de Connétable et son altesse sérénissime Melisende Von Kolspinne Rosenberg von Valendras, comme Prévôt et d'un pôle judiciaire, avec la vicomtesse Whoopie de la Rose noir, Juge et messire Zilofus, au poste de Procureur. Pour finir, son altesse sérénissime Elias Juliani Fauville de Talleyranc Cheroy et messire Bharus, ne se sont pas vu attribuer de portefeuille.

Nous allons finir avec le Conseil Ducal du Bourbonnais-Auvergne qui a été élu le 12 juillet dernier et dont la constitution est valable jusqu'au 10 septembre 1464. A la tête de ce Conseil, Erandil. Il s'est entouré d'un Porte-Parole, Krakinette, d'un pôle économique, avec Jojo comme Commissaire aux Mines, Gothyra comme Bailli et Sunburn comme Commissaire au Commerce, d'un pôle défense avec Legowen en tant que Capitaine, Galswinthe en qualité de Connétable et Nectarine, comme Prévôt et d'un pôle judiciaire, avec Silec, Juge et Maywenn, au poste de Procureur. Pour finir, Gav est nommé Superviseur des Douanes et Alexans, Garde des Sceaux.

ATTENTION : Le Conseil Comtal de Provence est en passe de changer et le Conseil Ducal de Savoie a été bouté hors du Castel !!!


Arwel Chanvigny-Dagincourt



Les Honneurs Royaux



Le 5 juin dernier ont eu lieu les Honneurs Royaux à l'Hôtel Saint-Paul, non loin de la Chapelle des Hérauts d'armes de France. Cette Cérémonie permet au Roy de France de récompenser les personnes qu'il désire pour leurs services. Et il en fut des gens récompensés par Sa Majesté Lanfeust de Troy. Afin de vous faire rêver, si vous êtes adepte de ce genre de fastes ou de vous faire vomir, si vous y êtes allergique, je vais vous conter qui a été récompensé et comment lors de ces Honneurs !

Le Roy a commencé par remettre des fiefs. Ainsi, Neyco de Fronsac, Premier Secrétaire d'Etat, a ouvert le bal en se voyant élevée au rang de Comtesse de Bruyères-le-Chastel. Ensuite, Maria Agata Aleramica Imperiali dei Francavilla, Amiral de France, a également été élevée au rang de Comtesse de Saint Clair sur Epte. Puis cela a été le tour de Tsampa d'Eusébius, Dauphin de France, de se voir honorée par l'octroi du Comté de Luzarches. Leda, Grand Maître de France, a, quant à lui, été récompensé par le Marquisat de Neauphle-le-Château. Nous avons également pu assister à la prime allégeance de Aimbaud de Josselinière, Marquis de Nemours, du fait du legs de feue son épouse, Clémence de l'Épine.

Après cette première salve de récompenses, chacun a pu profiter de la profusion de mets et de boissons qui avaient été mis à disposition des invités.

La Cérémonie a ensuite repris avec l'octroi de la Baronnie de Louplande à la Comtesse Vittoria Farnezze de Sulignan. Ensuite, le Roy a procédé à l'élévation en Vicomté de la Baronnie de Vignory d'Hersent d'ar Sparfel, Grand Ambassadeur Royal de France, puis Julien Giffard, Grand Ecuyer de France a vu l'élévation de sa Baronnie de Cambremer en Duché. Bernadotte de Padirotte, Capitaine Royal de Normandie, a été récompensé par la Seigneurie de Toucques. Pour clore cette deuxième salve de récompenses, Perrinne Giffard de Gisors-Breuil a été promue Chevalier de France.

Deuxième entracte ! Suivi de la troisième partie des Honneurs ! Et c'est la fille du Roy, Lilly de Troy qui hérite de la Seigneurie de le Mesnil-Giraud. Puis, son Altesse Mélissandre de Malemort-Armantia, Second Huissier de France, a reçu la Baronnie de La Porte. Didier de Naphield est devenu Seigneur de Gravelles, Ouranos, Seigneur de Puiselet-le-Marais et Octave Saint-Ange de Bohême-Moravie, Seigneur de Le Plessis-Saint-Benoit, voici pour la Connétablie de France.

La quatrième partie des Honneurs s'est déroulée sous la direction du Grand Ecuyer de France, Julien Giffard. Elle consistait en une remise de divers colliers pour l'Ordre de mérite du Lys ou l'octroi d'un poulain des écuries royales.

Sont entrés dans l'Ordre de mérite du Lys, au rang saphir :


- Sa Grasce Aliénor Vastel de Millelieues di Favara
- Sa Grasce Davy de la Roche Tourbiere
- Monseigneur Jason Ludgarès de Vissac
- Dame Jenifael Luna de Castelnau Montmiral
- Monseigneur Jujoss de Kerfadec
- Son Excellence Margaut
- Son Excellence Richard de Dorchester
- Mestre Galeazzo di Lecce

Ont été promus dans l'Ordre de mérite du Lys, au rang émeraude :

- Dame Elisabeth Stilton
- Dame Erwelyn Corleone de Jeneffe Amahir
- Son Excellence Puigaubert
- Monseigneur Sabaude Renard
- Le Chevalier Sakurahime de Valrochelles-Bergendael
- Son Excellence Thomas-charles de Dampyerre dict Jonhatan
- Dame Zoyah Aurel-Novotny


Ont été promus dans l'Ordre de mérite du Lys, au rang rubis :

- Sa Grasce Leda, Grand Maitre de France
- Sa Grasce Elianor de Vergy, Grand Chambellan de France
- Sa Grandeur Cerise de Bonnemaison, Grand Prévôt de France

A été promue dans l'Ordre de mérite du Lys, au rang diamant :

- Son Altesse le Primus Inter Pares, Ingeburge Malzac d'Euphor


Enfin, se sont vu attribuer un poulain des écuries royales :

- Dame Agnès de Saint Just - Roy d'Armes de France.
- Dame Arwel Chanvigny Dagincourt - Ancienne régnante du Lyonnais Dauphiné.
- Dame Corneillie de Vernaux - Ancienne régnante des Flandres.
- Dame Keltica de Chancelley - Poursuivant d'Armes et Juge diseur.
- Dame Lucie de Saint Jean - Ancienne régnante du Béarn.
- Sa Grasce Petitrusse - Ancien régnant du Bourbonnais Auvergne.
- Dame Poucelyna de La Mirandole-Montestier - Ancienne régnante de Bourgogne.
- Dame Susi d'Arezac Niraco - Ancienne régnante du Béarn.
- Dame Vera Von Bretzel d'Apéro d'la Boulangerie - Ancienne régnante du Limousin Marche

Après tout cela, le Roy et ses invités ont bien mérité un petit encas et moi aussi !

Honneurs Royaux, partie I
Honneurs Royaux, partie II
Honneurs Royaux, partie III
Honneurs Royaux, partie IV

Arwel Chanvigny-Dagincourt



Voyage à Alexandrie


L'avantage de fréquenter les tavernes, c'est qu'on y rencontre souvent des personnes intéressantes. C'est ainsi que j'ai rencontré messire Gloop, un médecin poitevin, originaire de la ville de Niort qui n'avait pas vu quelqu'un qui parlait français - à part ses compagnons de voyage - depuis des mois ! Pour quelle raison, me demanderez-vous ? Tout simplement parce qu'il revenait d'Alexandrie, voyage effectué à pied ! Il m'a expliqué que lorsqu'on s'engageait dans un tel voyage, il fallait être fort, mentalement, parce qu'on ne côtoyait véritablement que ses compagnons de voyage. Dans sa grande bonté, il m'a confié la première partie de son journal de voyage, afin que vous puissiez en prendre connaissance ! Bonne lecture en des terres exotiques !

Arwel Chanvigny-Dagincourt


Dernière édition par Arwel le Mar 26 Juil - 18:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwel
Co-directrice
Co-directrice
avatar

Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: La Gazette Lyonnaise-Dauphinoise du 25 juillet 1464   Mar 26 Juil - 16:36

Divers

Recettes

Crétonnée de fèves nouvelles

Cretonnee de feuves nouvelles.

Cuisés les jusques au purer et frisiés en sain de lart puis prennés lait de vache ou d’almendes et le bouillés une onde et metés vostre pain dedans vostre lait prennés gingembre et saffren broié et deffaites de vostre bouillon et faites boulir prenés poulles cuites en eaue et les metez dedans par quartiers et frisiés puis metés boullir aveques puis traiés arriere du feu et fillés moieux d’oeufs grantfoison.

Traduction

Cretonnée de fèves nouvelles.

Cuisez-les jusqu’à les égoutter et faites-les frire dans de la graisse de lard. Puis prenez du lait de vache ou d’amandes et portez-le à ébullition. Mettez votre pain dans votre lait. Prenez du gingembre et du safran broyé et délayez avec votre bouillon. Faites bouillir. Prenez des poules cuites dans de l’eau et mettez-les dedans en quartiers. Faites frire puis faites bouillir. Puis retirez du feu et faites filer des jaunes d’œufs à profusion.

Cuminée de volaille

Conminee de poulaille.

Cuisiés la en vin et en eaue puis la despeciés par quartiers et la frisiés en sain de lart prennés un pou de pain trempé en vostre boullon et le coullés et metés boullir aveques vostre grain prennés un pou de gingembre et un pou de comin deffaites de verjus et de vin puis prenez moyeux d'oeufs grant foison et batés les bien et fillees avequez vostre potage arriere du feu.

Traduction

Cuminée de volaille.

Cuisez-la dans du vin et de l'eau puis découpez-la en quartiers et faites-la frire dans de la graisse de lard. Prenez un peu de pain trempé dans votre bouillon et plongez-le puis mettez-le à bouillir avec votre préparation. Prenez un peu de gingembre et un peu de cumin, délayez-les avec du verjus et du vin puis prenez des jaunes d'oeufs à foison et battez-les bien puis laissez-les filer dans votre potage retiré du feu.

Taillés

Taillés

Prennés figues et raysins lait d'almendes et eschaudés et galetes croute de pain blanc coupé menu et faites boullir le lait prennés saffran pour lui donner couleur et sucre et puis metés boullir tout en semble tant qu'il soit bien liant pour tailler.

Traduction

Taillés

Prenez des figues, du raisin et du lait d'amandes et réchauffez. Faites des galettes avec la croûte de pain blanc coupé menu. Faites bouillir le lait. Prenez du safran pour lui donner de la couleur et du sucre puis mettez à bouillir tous les ingrédients ensemble jusqu'à ce que ce soit assez consistant pour être coupé en tranches.

Arwel Chanvigny-Dagincourt


La Saint-Jean



Depuis L'Egypte antique, le solstice d'été est fêté par d'immenses feux en hommage à la lumière du soleil ! Les Syriens et les Phéniciens honoraient Tammuz. Les magiciennes et les sorcières appellent ces fêtes Litha, les peuples celtiques et les druides lui donnent pour nom Alban Hefin et nous, nous fêtons la Saint-Jean, en l'honneur de Saint Jean Baptiste. Si les noms donnés à ces festivités diffèrent, la date à laquelle elles ont fêtes et les conditions dans lesquelles elles se déroulent sont les mêmes : la nuit du 24 juin et d'immenses feux sont allumés afin qu'ils durent jusqu'au petit matin. La tradition veut que lorsque le feu est presque consumé, les jeunes gens sautent par-dessus, seuls ou avec leur bien-aimée ! Il paraîtrait que cela porte bonheur ! M'est avis que cette coutume ancestrale n'est pas prête de s'éteindre...Il paraît que cueillir les simples le jour de la Saint-Jean conserve leurs propriétés toute l'année ! Que de vertus attribuées à ce jour ! Peut-être est-ce ce qui fait sa longévité...

La Saint-Jean : La chavande

Arwel Chanvigny-Dagincourt


Poésie

Rondeau de Jean Froissart (1337-1405)

Mon ccer s'esbat en oudourant la rose
Et s'esjoïst en regardant ma dame :
Trop mieulz me vault l'une que l'autre chose.
Mon ccer s'esbat en oudourant la rose.
L'oudour m'est bon, mes dous regart je n'ose
Juer trop fort, je le vous jur par m'ame.
Mon ccer s'esbat en oudourant la rose
Et s'esjoït en regardant ma dame

Traduction

Mon coeur bat en sentant la rose
et se réjouit en regardant ma dame :
Je tire bien mieux avantage de l'une que de l'autre chose.
Mon coeur bat en sentant la rose.
L'odeur m'est bonne, mais de mes doux regards je n'ose
Jouer trop fort, je vous le jure par mon âme.
Mon coeur bat en sentant la rose
et se réjouit en regardant ma dame.


Arwel Chanvigny-Dagincourt


Origine médiévale d'une expression de la langue française

De bon aloi / Espèces sonnantes et trébuchantes

"De bon aloi" signifie "de bonne qualité". Cette signification vient du fait qu'une pièce d'argent ou d'or doit être de "bon aloi", c'est-à-dire constituée d'un bon alliage, donc, contenir la bonne proportion de métal précieux. Puisque chaque seigneur a la possibilité de frapper la monnaie, afin de s'assurer qu'une pièce est "de bon aloi", il suffit de la faire "sonner" sur une surface dure : grâce à cela, un banquier peut affirmer si la pièce est vraie ou fausse. Cependant, l'utilisation du "trébuchet", petite balance très précise permettant de peser les pièces, est beaucoup plus sûre. C'est pourquoi l'on parle d'"espèces sonnantes et trébuchantes".

Arwel Chanvigny-Dagincourt

Dictionnaire

- Magie / sorcellerie :

  Charmogne : un charme, un sortilège
  Charmement : enchantement
  Curation : remède
  Cureur : celui qui nettoie la plaie
  Devinance : divination
  Enherber : empoisonner avec les simples
  Faer : enchanter, ensorceler
  Faément : enchantement
  Grimauda : sorcière
  Guignon : mauvais oeil
  Mage : magicien, magique
  Magian / magical /magicien : magique
  Magicalement : par la magie
  Magique : magie
  Malaventure : malchance
  Mès : magie
  Nigromance : magie
  Nuitel : celui qui aime la nuit
  Sorcelage : sorcellerie
  Sorcelement : sorcellerie
  Sorceler : ensorceler
  Sorcelier : de sorcier
  Sorceor : sorcier
  Sorceresse : sorcière
  Sorcerie : sorcellerie, maléfice, sortilège
  Sorceron : sortilège, philtre


- Feu :

  Arder / Ardre / Ardroir : brûler
  Arsé : incendié
  Bruiller : brûler
  Buissonade : petit bois
  Fagot : bûcher pour sorcière
  Fouaille : bois de chauffage
  Leigne : bois à brûler
  Luminer : éclairer
  Oriflamme : bannière en forme de flamme
  Pigou : chandelier
  Poldre / poudre : cendres
  Toster : brûler
  Usclatz : flamber

Arwel Chanvigny-Dagincourt


La poésie à forme fixe



[Le Jeu de Robin et Marion, rondeau d'Adam le Bossu. Miniature extraite d'un manuscrit du XIIIe siècle. (Bibliothèque nationale de France, Paris.)]

Avant de commencer à lire cet article, trouvez un groupe de saltimbanques ou de musiciens, afin qu'ils vous jouent le rondeau "Robins m'aime" d'Adam de La Halle, dict Adam le Bossu. Et laissez-vous emporter par la magie de la poésie...

Aujourd'hui, nous allons parler de la poésie à forme fixe ! Et nous commencerons par le rondeau.

Le rondeau

Le rondeau, tel qu'il est pratiqué par Adam de la Halle, dict Adam le Bossu (fin du XIIIème siècle) et par Guillaume de Machaut (entre 1282 et 1300 - 1377) se présente ainsi : c'est une forme brève de huit vers, le refrain de deux vers figure au début et à la fin de la pièce et le premier vers de ce refrain se retrouve également au quatrième vers du poème. Ce refrain est chanté. On appelle cette forme de rondeau le rondeau simple. Par la suite, l'évolution du rondeau le voit s'allonger. Le refrain passe à trois vers, on parle alors de rondeau tercet, puis à quatre vers, appelé rondeau double par Eustache Deschamps, dict Morel (environ 1346 - 1407 ) ou rondeau quatrain. C'est finalement le rondeau cinquain, dont le refrain contient cinq vers qui supplante les autres types de rondeau. Il apparaît pour la première fois chez Eustache Deschamps.

Nous allons poursuivre notre exploration de la poésie à forme fixe par la ballade.

La ballade

Le mot ballade vient du provençal "ballada", ce qui le lie à la danse, tout comme le rondeau. Sa forme la plus fréquente est trois strophes construites sur les mêmes rimes, terminées par un refrain. Un envoi, comportant la moitié des v ers des strophes et reprenant le refrain, généralement dédicacé à quelque prince, est facultatif. Guillaume de Machaut (entre 1282 et 1300 - 1377) et Eustache Deschamps, dict Morel (environ 1346 - 1407 ), pourtant féconds producteurs de ballades, ne se plient pas toujours à cette contrainte. La ballade est d'abord chantée, comme chez Machaut, mais elle perd progressivement cette caractéristique pour en être dépouillée chez Deschamps. Chantée, elle traite essentiellement de la vie sentimentale, mais à partir de Deschamps, la politique, les moeurs, la morale, la religion vont s'emparer également de ce genre poétique.

Guillaume de Machaut: De Fortune me doi pleindre et loer

De Fortune me doi pleindre et loer,
Ce m'est avis, plus qu'autre creature;
Car quant premiers encommencay l'amer,
Mon cuer, m'amour, ma pensée, ma cure
Mist si bien à mon plaisir
Qu'à souhaidier peüsse je faillir,
N'en ce monde ne fust mie trouvée
Dame qui fust si tres bien assenée.

Car je ne puis penser n'imaginer
Ne dedens moy trouver qu'onques Nature
De quanqu'on puet bon et bel appeller
Peüst faire si parfaite figure
De celui ou mi desir
Sont et seront à tous jours sans partir;
Et pour ce croy qu'onques mais ne fu née
Dame qui fust si tres bien assenée.

Lasse! or ne puis en ce point demourer,
Car Fortune qui onques n'est seüre
Sa roe veut encontre moy tourner
Pour mon las cuer mettre à disconfiture.
Mais en foy, jusqu'au morir
Mon dous amy vueil amer et cherier,
Qu'onques ne dut avoir fausse pensée
Dame qui fust si tres bien assenée.


Traduction

De Fortune, je dois me plaindre et me féliciter,
A mon avis, plus que d'une autre créature ;
Car quand je commençai pour la première fois à l'aimer,
Mon coeur, mon amour, ma pensée, mon souci
M'ont si bien mis en plaisir,
Que je ne pouvais que former des souhaits inutiles
Qu'en ce monde ne fut jamais trouvée
Une Dame qui fut ainsi si bien lotie.

Car je ne puis penser, ni imaginer,
Ni trouver en moi que jamais la Nature
D'autant qu'on peut bel et bien l'invoquer,
Pût faire une si parfaite figure
De celle où mes désirs
Sont et seront à jamais sans départ,
Et c'est pour cela que je crois que jamais ne fut née
Une Dame qui fut ainsi si bien lotie.

Las ! Or je ne puis sur ce point demeurer,
Car Fortune qui jamais n'est sûre
Sa roue veut à mon encontre tourner
Pour mettre mon coeur las en déconfiture.
Mais fidèle jusqu'à la mort,
Ma douce amie il veut aimer et chérir
Si bien que jamais il ne réclama d'avoir une pensée trompeuse
D'une dame qui fut si bien lotie.


La suite sur la poésie à forme fixe dans notre prochain numéro, le mois prochain !

Arwel Chanvigny-Dagincourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Gazette Lyonnaise-Dauphinoise du 25 juillet 1464   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Gazette Lyonnaise-Dauphinoise du 25 juillet 1464
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DEMENAGEMENT DE LA DIPLOMATIE LYONNAISE-DAUPHINOISE
» La gazette
» CDF 2011 - La Rochelle du 21 au 24 Juillet
» [Idée] Promotion de la Gazette
» 14 juillet, pétard et feu d'artifice autorisé...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Gazette Lyonnaise-Dauphinoise :: Rez-de-Chaussé : Accueil :: Publications-
Sauter vers: