Le journal du Lyonnais-Dauphiné
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» La Gazette Lyonnaise-Dauphinoise du 25 juillet 1464
Mar 26 Juil - 16:36 par Arwel

» La Gazette Dauphinoise du 22 février 1457 Nouvelle charte graphique
Jeu 14 Juil - 22:43 par Arwel

» Arrivée De Keyne De Troie
Jeu 26 Aoû - 17:24 par Arwel

» Arrivée de xyphos
Jeu 18 Juin - 12:14 par xyphos

» La Gazette Dauphinoise du 22 février 1457
Dim 22 Fév - 17:20 par Arwel

» Arrivée de kevin4310
Sam 24 Jan - 14:09 par Arwel

» Arrivée de Guilin
Mer 21 Jan - 19:00 par Guilin

» Gazette Dauphinoise du 17 janvier 1457
Dim 18 Jan - 4:11 par Arwel

» Selrach arrive !
Dim 28 Déc - 10:18 par Selrach


Partagez | 
 

 La gazette de Dié - n°2 - 6 décembre 1454

Aller en bas 
AuteurMessage
Casmir
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin Nombre de messages : 50
Age : 32
Ville : Dié
Métiers : Bléiculteur, Charpentier
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: La gazette de Dié - n°2 - 6 décembre 1454   Dim 19 Nov - 11:10


Edition n°2 - 6 décembre 1454



Edito : Le mot du Directeur


Voici donc la deuxième édition de la gazette de Dié. Cette édition sort en retard par rapport à la date prévu qui était fixé au dimanche 3 décembre. Ce retard est du à l'absence de nombre de nos rédacteurs. Afin de pallier à ces absences j"'ai décidé, en accord avec ma sous-directrice Anastasie91, de lancer un concours de recrutement. Vous trouverez des informations à ce propos à la réception de la gazette. Cela dit bonne lecture.


Casmir, directeur





Sommaire


1. Politique
1.1 Fermeture des frontières

2. Sport
2.1 La Soule à Briançon

3. Histoire et Culture
3.1 Série des Villes : Valence
3.2 Série des Religions : L'Ordre Franciscain

4. Etat Civil
4.1 Fiançailles

5. Divers
5.1 Début de la production de la clairette à Dié

6. Potins

7. Publicité
7.1 Le forum de la mairie
7.2 La clairette de Dié

_________________

Gazette Dauphinoise


Dernière édition par Casmir le Dim 4 Mar - 11:34, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=casmir
Casmir
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin Nombre de messages : 50
Age : 32
Ville : Dié
Métiers : Bléiculteur, Charpentier
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: politique   Mer 29 Nov - 11:20

1. Politique

1.1 Fermeture des Frontières


Suite à des différents divers et variés, certaines frontières sont fermées pour une durée indéterminée.

Vous avez tout d'abord le Comté de Provence, qui à partir du 22 novembre de l'an 1454, ferme ses frontières à toute personne étrangère.

Citation :
Suite à l'indépendance du Comté de Provence, un décret instituant la fermeture des frontières du Comté de Provence a été promulgué par le Comte Merlin:

A compter du mercredi 22 novembre 1454, le Conseil comtal de Provence décrète les frontières du Comté fermées à toute personne non provençale et ce, jusqu'a nouvel ordre.
Pourront librement entrer sur le territoire les Provençaux et les personnes disposant d'un laissez-passer délivré par le Comte de Provence.
Tout individu enfreignant les présentes dispositions sera arrêté, emprisonné et poursuivi par le Procureur de Provence.
Les peines encourues pourront aller jusqu'à la peine de mort
.

Il se trouve que des troubles touchent également le Saint Empire Romain Germanique et la Franche-Comté, ces derniers ont donc également décidé de fermer leurs frontières aux étrangers.

Citation :
A compter de ce jour 2 decembre de l'an de grace 1454,

En raison des troubles actuels qui touchent le Saint Empire Romain Germanique, la Franche-Comté annonce la fermeture immédiate de toutes ses frontières, afin de se prémunir de toute intrusion malveillante.

Toute personne enfreignant cette disposition sera arrêtée et mise en procès immédiat.

Les peines encourues pourront aller jusqu'à la peine de mort.

Un sauf-conduit préalablement demandé à la Connétable Mylena ou au Chancellier Rhuyzar pourra permettre d'entrer en Franche-Comté sans encombre
.

Des sauf-conduits seront à demander si vous désirez entrer dans ces régions.

Cela prouve qu'un climat de tension règne dans le Royaume, donc faites attention à vous si vous décidez de faire un petit voyage, on ne sait jamais sur qui on tombe.

Anastasie, Rédactrice

_________________

Gazette Dauphinoise


Dernière édition par le Mer 6 Déc - 17:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=casmir
Casmir
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin Nombre de messages : 50
Age : 32
Ville : Dié
Métiers : Bléiculteur, Charpentier
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: La gazette de Dié - n°2 - 6 décembre 1454   Sam 2 Déc - 16:32

2. Sport

2.1 La Soule à Briançon


Après une longue période d’inactivité, la Soule revient enfin à Briançon.

L'équipe précédente avait été créée par un collectif important de personnes motivées sous l'impulsion de messire Urbs, mais pendant les deux mois Août et de Juillet, les entraînements ont cessé et certains joueurs trop occupés n’ont pas pu revenir.

Heureusement pour nous, Briançonnais, une équipe vient de se reformer, comprenant des anciens joueurs mais également, après une grande campagne de recrutement, des petits nouveaux, et bien sur, un nouveau capitaine, Messire Jain. Bien qu’il ait été désigné « sans trop lui demandé son avis », celui ci remplit son rôle avec courage et détermination, conseillé par l’entraîneur Messire Fnor2 et l’ancien capitaine de l’équipe, Messire Flyerstyle.

…nous sommes dans une phase de formation pour lui et pour les nouveaux joueurs afin de se familiariser avec les règles et de comprendre les petites astuces qui font qu'une équipe ordinaire devient une grande équipe!!!!déclare Flyerstyle.

Les règles de Soule sont en effet assez complexes, 22 joueurs (11 dans chaque équipe) doivent s’affronter pour parvenir à poser la Soule dans le but de leur adversaire.

Ce résumé peut donner une idée simplette de ce sport, mais des techniques sont étudiées avec réflexion par les équipes, pour réussir cette dure traversée de terrain (terrain qui a été pour Briançon conçu par Messire Murgen).

En effet, tous les coups sont permis. C’est à cause de cela que deux infirmières travaillent donc pour l’équipe de Soule, afin de soigner les éventuels blessés, Dames Alwen et Akhesa, Akhesa assumant également le rôle de pom-pom girls et de joueuse !

L’équipe avance donc avec confiance et assurance, deux qualités qui sont sans doute très importantes pour une équipe.

Espérons que le match prochain sera spectaculaire et que nos joueurs nous offriront un beau spectacle sportif.

En effet, celui-ci devrait se dérouler dans le courant de la semaine, contre l’équipe de Dié… Tout le monde s’y prépare !

Un point reste encore mystérieux : le nom de cette équipe «Les Encéphalopathes Spongieux Briançonnais », nom très original mais dont l’auteur reste pour l’instant encore inconnu…
En attendant de découvrir l’origine de cette surprenante idée, soutenons notre équipe de Soule.


Vivent les Encéphalopathes Spongieux Briançonnais !



Lhunne,Attachée de Briançon

_________________

Gazette Dauphinoise


Dernière édition par le Mer 6 Déc - 18:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=casmir
Casmir
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin Nombre de messages : 50
Age : 32
Ville : Dié
Métiers : Bléiculteur, Charpentier
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: La gazette de Dié - n°2 - 6 décembre 1454   Sam 2 Déc - 16:33

3. Histoire et Culture


3.1 Série des Villes


A chaque nouvelle édition, vous aurez une petite présentation historique des villes de notre Duché. Vous pourrez donc mieux connaitre votre ville ou la ville d'à côté.

Valence



La ville, à l'abri des crues du fleuve et protégée par ses remparts est une étape sur la route des pèlerinages vers Compostelle. La vie religieuse s'anime, la cathédrale Saint-Appolinaire est construite ainsi que l'abbaye des chanoines de Saint Ruf.

Deux personnages importants se disputent le pouvoir sur la ville :

l'évêque et le comte du Valentinois.

Le Rhône est la frontière entre le royaume de France et le Saint Empire romain germanique dont Valence fait partie, jusqu’au XVe siècle.

C'est aussi un axe commercial important, notamment pour le sel, ce dont va profiter la ville qui en garde comme trace le nom de la rue « Saunière ».

Fondée le 26 juillet 1452 par le dauphin Louis, futur Louis XI, l'université de Valence s'est rapidement développée.

Anastasie, Rédactrice


3.2 Série des Religions


Certaines personnes d'entre nous, aimeraient sans doute connaître mieux les différentes religions, donc vous trouverez dans cet article, les différentes religions qui existent mais aussi des explications.

1 - L'Ordre Franciscain

a)Les Franciscains à Perpignan

Ordre mendiant créé au XIIIe siècle, les franciscains ont rapidement construit leur couvent à Perpignan. Situé le long de l'actuelle rue Maréchal Foch, le seul reste de ce couvent consiste en l'église Notre Dame des Anges.

b)Généralités

Il s'agit de l'ensemble des religieux qui observent la règle de saint François d'Assise et qui, comme les dominicains, sont vite devenus un ordre de prêcheurs s'adressant aux gens des villes comme à ceux des campagnes.

De nos jours, la famille franciscaine, qui est l'ordre masculin le plus important en nombre, comprend trois branches : l'ordre franciscain des Frères mineurs (appelés franciscains en France), l'ordre franciscain des Frères mineurs conventuels et l'ordre franciscain des Frères mineurs capucins.

Cette diversification reflète la complexité de l'histoire des disciples de saint François. Le premier problème naît de la nécessité de gérer la contradiction entre l'organisation ou l'institutionnalisation qu'appellent l'expansion, la durée, et l'esprit même du fondateur, où dominent action et contemplation, pauvreté et non conformisme.

L'évolution du prophétisme mystique vers la structuration est rendue nécessaire par l'entrée en masse de clercs dans la fraternité. Saint Bonaventure, ministre général de l'ordre en 1257, joue un rôle décisif en optant pour une cléricalisation calquée sur les usages des monastiques.

Les Frères mineurs deviennent alors un ordre de grands docteurs : à côté de Bonaventure, on y remarque Duns Scot, Roger Bacon, Guillaume d'Ockham, entre autres. Contrairement à ce que laisse penser leur réputation d'ignorance, conséquence de leur humilité, les franciscains du XVIe siècle sont aussi des maîtres spirituels, dont l'influence se retrouve jusque chez Thérèse d'Avila et Ignace de Loyola.

c) Leur couvent :

Les XIIe et XIIIe siècles ont vu d'épanouir les ordres religieux fondés par des personnages devenus illustres depuis.

Ce fut le cas des dominicains, des capucins, et bien sûr des franciscains, un ordre mendiant. Chacun de ces ordres avait à Perpignan un couvent où ils vivaient en communauté selon la règle édictée par leur concepteur.

Le couvent des franciscains se trouvaient sur l'emplacement de l'actuel ancien hôpital militaire, rue Foch. D'ailleurs cette rue s'appelait initialement carrer Francisco aux temps où les templiers construisirent le quartier St Mathieu. Il fut construit en 1230 sur des terrains ayant appartenus à la famille Grimau, bourgeois de Perpignan et donné à St François d'assise lui-même lorsqu'il vint à Perpignan en 1211 et 1215. La première mention du couvent se trouve dans le testament du père Albencha en 1244.

Le couvent prenait une superficie énorme, il était le plus grand de Perpignan avec une surface au sol de 11625 m2.

Quelques décennies plus tard les rois de Majorque commencèrent la construction de leur palais. Mais vu le temps mis à cette construction c'est au couvent des franciscains que les rois recevaient leurs invités. D'ailleurs Jacques 1er de Majorque y mourut après avoir prit l'habit de moine.

Le couvent comptait trois églises : St François, de la Vierge du Cloître et de Notre dame des Anges. Notre Dame du Cloître disparut au cours des travaux d'agrandissement de l'hôpital militaire en 1780 en même temps que 3 côté de l'enceinte du couvent.

St François était un bâtiment gothique de galets et de briques érigé entre la fin du XIIIe siècle et le début du XIVe. Il se trouvait le long de l'actuelle rue Zamenhoff et fut démoli au XIXe siècle. Dans cette église eu lieu le service de décès d'Anne d'Autriche, épouse de Philippe II d'Espagne le 7 décembre 1580 et celui en mémoire des 23 missionnaires franciscains canonisés, en 1628.

Bien sûr le couvent possédait son cloître, en fait un cloître-cimetière comme celui du Campo Santo. Il date du XIVe siècle mais fut détruit avec les aménagements modernes. Il reste toutefois des vestiges de la galerie Sud et de l'angle de la galerie Ouest constitués par les arcs en marbre blanc de 17 enfeus murés surmontés de blasons familiaux. La famille de Castelnou y enterrait ses morts.

En 1331 une assemblée générale de l'ordre des franciscains se réunit sous les voûtes de cette salle gothique à la demande du régent du royaume et de sa sœur, reine de Naples.

Notre Dame des Anges fut concédé en 1579 par les franciscains à la confrérie des boutiquiers et des merciers de Perpignan. Cette église représente le dernier vestige complet du monastère.

En 1642 Louis XIII prit Perpignan. Les religieux franciscains prirent la fuite en Espagne et Mazarin les fit remplacer par des Cordeliers français. Il ne restait que 13 religieux quand , le 11 mars 1791, ils furent expulsés par la révolution française.

d)Du couvent à l'hôpital militaire

Au début du XVIIIe siècle les franciscains, manquant de ressources, louent une partie du monastère à l'armée qui y créé l'hopital et un magasin de blé. En 1780 l'établissement fut agrandi en prenant sur les galeries, les travaux conduisant à la destruction de Notre Dame du Cloître. La chapelle Notre Dame des Anges fut peintes suivant l'art militaire du XIXe siècle, avec des trophées guerriers en l'honneur de la Vierge des victoires.

L'hôpital militaire fonctionna jusqu'à la première guerre mondiale, puis il sera cédé en 1934 à la ville de Perpignan qui l'échangera au conseil général contre les haras de la route de Thuir. La Poste centrale de Perpignan est construite sur une partie de cet ancien hôpital militaire.

Anastasie, Rédactrice

_________________

Gazette Dauphinoise


Dernière édition par le Mer 6 Déc - 19:04, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=casmir
Casmir
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin Nombre de messages : 50
Age : 32
Ville : Dié
Métiers : Bléiculteur, Charpentier
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: La gazette de Dié - n°2 - 6 décembre 1454   Sam 2 Déc - 16:33

4. Etat Civil


4.1 Fiançailles

Citation :
Gunelle et Casmir sont heureux de vous annoncer leurs prochaines fiançailles.
Elles auront lieu le samedi 9 décembre 1454, dans le jardin du Manoir d'Ariency. Nous vous invitons tous à un grand bal le soir.

_________________

Gazette Dauphinoise


Dernière édition par le Mer 6 Déc - 19:05, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=casmir
Casmir
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin Nombre de messages : 50
Age : 32
Ville : Dié
Métiers : Bléiculteur, Charpentier
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: La gazette de Dié - n°2 - 6 décembre 1454   Sam 2 Déc - 16:34

5. Divers

5.1 Loisirs : Concours de la plus belle déclaration d’amour


Depuis quelques temps déjà, un nouveau jeu-concours a vu le jour aux halles de Briançon ; un concours de la plus belle déclaration d’amour féminine. Ce jeu était une sorte de suite à celui de la déclaration d’amour masculine.
Plusieurs concurrentes ont laissé des poèmes, tous plus émouvants les uns que les autres, mais le jury a tranché et la gagnante a été désignée :

Alwen. Félicitations !


Il faut rappeler que ce jeu est né grâce à Dame Firma qui organise les loisirs et les jeux dans notre Hall. Nombres de ces idées nous distraient et nous offrent la bonne humeur : un bal costumé en début d’été, suivi d’un concours du plus beau déguisement ‘féminin et masculin ’, un concours de tir a l’arc, le concours du Briançonnais le plus cultivé, le Schmilblick (jeu de devinettes), et beaucoup d’autres…

Voici un petit extrait d'une déclaration d'amour que nous avons eu le plaisir de lire :

Citation :
Lorsque nous nous sommes rencontrés
j'étais brisée
je pensais ne jamais plus pouvoir aimer

Mais tu as su me réconforter
me montrer, me prouver
que tout n'était pas perdu
et avec toi, jy ai cru

Ensemble nous avons vécu
pleins de moments de bonheur
j'ai oublié mes peurs
j'ai grandi, je me suis épanouie
et un jour nous nous sommes dit oui
l'un des plus beaux jours de ma vie.

Nous tenons à remercier toutes les concurrentes qui ont participé à ce concours, ce fut un plaisir de vous lire toutes les unes autant que les autres. Nous tenons une nouvelle fois à féliciter l'heureuse gagnante de ce concours Dame firma.

Lhunne, Attachée de Briançon

_________________

Gazette Dauphinoise


Dernière édition par le Mer 6 Déc - 19:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=casmir
Casmir
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin Nombre de messages : 50
Age : 32
Ville : Dié
Métiers : Bléiculteur, Charpentier
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: La gazette de Dié - n°2 - 6 décembre 1454   Sam 2 Déc - 16:34

6. Potin

En raison de problème de personnels, nous ne sommes pas en mesure de vous publier des potins actuellement.

Sachez qu'à propos de personnel, nous venons de lancer un concour de recrutement... Pour plus d'informations rendez-vous à la réception de la gazette

_________________

Gazette Dauphinoise


Dernière édition par le Mer 6 Déc - 19:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=casmir
Casmir
Conseiller
Conseiller
avatar

Masculin Nombre de messages : 50
Age : 32
Ville : Dié
Métiers : Bléiculteur, Charpentier
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: La gazette de Dié - n°2 - 6 décembre 1454   Sam 2 Déc - 16:34

7. Publicité


7.1 Le forum de la mairie de Dié


Forum de la mairie de Dié



7.2 La Clairette de Dié


Atelier de la clairette

_________________

Gazette Dauphinoise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=casmir
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La gazette de Dié - n°2 - 6 décembre 1454   

Revenir en haut Aller en bas
 
La gazette de Dié - n°2 - 6 décembre 1454
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La gazette
» [Idée] Promotion de la Gazette
» La Gazette Limousin n°13 : le 02/03/2009
» Parker et le Hedonist Gazette
» Editions 3, Gazette n°4 !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Gazette Lyonnaise-Dauphinoise :: Rez-de-Chaussé : Accueil :: Bibliothèque :: Archives des Editions-
Sauter vers: